Liens commerciaux

0
L’inauguration de la nouvelle chancellerie de l’ambassade de Belgique à Kinshasa, aura lieu le 27 novembre sous la présidence du vice-Premier ministre et ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders. L’ambassadeur du Royaume de Belgique en RDC, Bertrand de Crombrugghe, l’a annoncé, lors d’un entretien mercredi à Kinshasa, avec le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et intégration régionale, Léonard She Okitundu.

La nouvelle chancellerie de l’ambassade de Belgique à Kinshasa est située au croisement du boulevard du 30 Juin et de l’avenue de Libération(en face l’Institut géographique du Congo), dans la commune de Gombe.

Renforcement de la coopération entre Kinshasa et New Delhi

Par ailleurs, le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et l’intégration régionale, Léonard She Okitundu s’est entretenu le même jour avec M. Ashok Warrier, ambassadeur de l’Inde en RDC avec qui il a examiné le dossier lié au renforcement de la coopération bilatérale dans plusieurs domaines entre Kinshasa et New

Le diplomate indien a indiqué, à l’issue de cette entrevue que sa visite au ministère des Affaires étrangères est consécutive à celle que le chef de la diplomatie congolaise a effectuée dernièrement à New Delhi.

Le diplomate indien a déclaré avoir sollicité du gouvernement de la RDC la mise en place d’un mécanisme de protection des investissements indiens en RDC, avant de rappeler qu’au cours de la dernière visite de travail de Léonard She Okitundu, en Inde, Kinshasa et New Dehli avaient convenu de renforcer leurs relations bilatérales et d’opérer une réorientation stratégique pour une coopération Sud-Sud, triangulaire et concrète avec des partenaires respectueux de la souveraineté des Etats et de la politique de non-ingérence.

Il a ajouté qu’il avait été aussi question de revisiter les rapports de coopération bilatérale entre les deux pays dont le flux des échanges commerciaux a connu une évolution spectaculaire. A cette occasion, le ministre indien des Affaires étrangères avait informé son homologue congolais de l’existence d’un fonds de l’ordre de 100 milliards USD disposé dans le cadre du partenariat Inde-Afrique et que la RDC était éligible à ce fonds.

Un autre fonds de 600 millions USD est aussi disposé par New Delhi pour un soutien aux initiatives économiques en faveur des individus en Afrique.

Sur le plan économique, She Okitundu avait reçu la confirmation du gouvernement indien à finaliser la construction des centrales hydroélectriques de Katende (64 mégawatts) dans la province du Kasaï central et celui de Kakobola (10.5 mégawatts), province du Kwilu.

Pour ce faire, une ligne de crédit de l’ordre de 34 millions USD a été consentie pour boucler Katende, tandis qu’en ce qui concerne Kakobola, un fonds de 109 millions USD a été alloué par New Delhi pour la finalisation des travaux et la construction des lignes de transport d’énergie, ainsi que des réseaux associés.

L’ambassadeur de l’Inde en RDC a aussi juridiction sur le Gabon et la République Centrafricaine. ACP/Fng/Yhm/May
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top