Liens commerciaux

0

Jonas Tshiombela, coordonnateur de la Nouvelle Société Civile Congolais (NSCC), estime que le calendrier électoral publié par la CENI est une provocation et un déni de réalité. « La CENI a fait un mélange de provocation et de déni de réalité. Si elle avait réellement consulté les parties prenantes, ce calendrier ne devait pas être assorti des contraintes. En mettant de l’avant les contraintes, nous comprenons tout de suite que la CENI prépare déjà l’opinion. Elle veut justifier son prochain comportement, c’est-à-dire le report des élections », a-t-il dit dans une interview à ACTUALITE.CD, quelques heures après la publication du calendrier électoral. D’après Jonas Tshiombela, la recomposition de la CENI devient inévitable. A cet effet, il fait appel aux acteurs de la société civile pour proposer un calendrier alternatif et crédible pouvant organiser les élections en juin ou juillet 2018. « La recomposition de la CENI devient inévitable. C’est un calendrier qui démontre la volonté de ne pas organiser les élections. Deux propositions le peuple congolais devra s’assumer pour donner l’orientation et les acteurs de la société civile électorale sont appelés à s’unir pour proposer un calendrier alternatif réaliste pouvant nous donner les élections d’ici juin ou juillet 2018 », a t-il ajouté.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top