Liens commerciaux

0
Les dernières déclarations de l’ancien premier ministre, Adolphe Muzito à propos du divorce consommé entre le PALU et la majorité présidentielle n’enchantent pas l’illégal et l’illégitime président de la République, Joseph Kabila.
Le président hors mandat constitutionnel a fait entendre à ses proches que cette position développée par Muzito ne vient pas de Gizenga. Ce sont les propres déclarations de Muzito. Il faut donc faire taire l’ancien premier ministre.
Le régime est occupé depuis à chercher dans les dossiers d’abord de l’ancien ministre du budget, puis ancien premier ministre pour trouver un ou deux dossiers salles pour l’éclabousser. Surtout que la kabilie est au courant des ambitions présidentielles de Muzito, il faut tout monter pour l’écarter de la course au palais de la nation. Pour Kabila, il faut pousser Muzito à définir sa position : soit-il est de la majorité ou il est désormais opposant.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top