Liens commerciaux

0

La photo circonstancielle de l’opposition multiple réunie pour rencontrer l’ambassadrice des Etats-Unis aux Nations-Unies fait naître un espoir d’une solide coalition pour l’alternance en RDC.Cette union presque exigée est un mariage impossible.
D’abord en voyant Pierre Lumbi ,le chef des sages du Rassop accompagner Félix Tshisekedi,le président du Rassemblement de l’opposition radicale rencontrer Nikki Halley, on peut réfléchir sur la dualité dans cette famille des opposants. C'est un signe d'un bicéphalisme concret mené par le MSR-G7 et l’UDPS pour leur candidat à la présidentielle Moïse Katumbi. Une option non unilatérale pour certains.

Avec la présence de Vital Kamerhe dans cette coalition circonstancielle dans le temps pour une rencontre avec l’ambassadrice Américaine, la très récente histoire ratée de l’union de l’opposition radicale est une autre leçon Vital Kamerhe-Moise Katumbi et Félix Tshisekedi s’étaient encore réunis ,on s’en souvient, pour des slogans "Pasi Nayo,Pasi Nangai" avant de se séparer dans une déchirure aux désaveux Il est difficile de voir Vital Kamerhe laisser son aura dominateur d'un troisième meilleur élu à la présidentielle de 2011,et se laisser diluer dans le Rassop. Apres avoir été acteur du premier dialogue de la cité de l’OUA et aller à contre sens en quittant le gouvernement Tshibala sans son ministre, le président de l’UNC emprunte un chemin de traverse , vers une opposition dite "Katumbiste" où il doit recalculer les effets de sa popularité, le poids de l’UNC dans cette supposée union.
Déjà on voit mal comment les très cartésiens Martin Fayulu, Christophe Lutundula et l'ancien secrétaire général intérimaire de l'UNC, Alain Mbaya Kakasu qui a récemment quitté son parti, vont s'adapter dans cette coalition boudée avant sa naissance, pourtant souhaitée par Jean-Pierre Bemba depuis sa prison de La Haye.

La donne Eve Bazaiba est aussi une équation à plusieurs inconnus. La très influente fidèle de Jean-Pierre Bemba qui est la première à proposer moins de 200 jours contre les 500 de la CENI et qui défend, selon elle, la constitution contre tous, ne sera pas la "figurante" parmi ces hommes Apres avoir refusé que Félix Tshisekedi soit premier ministre pendant que son défunt père Étienne Tshisekedi devrait diriger le CENSA ,la présence de Eve Bazaiba sera un catalyseur mais aussi et surtout un vecteur de tamiser les ambitions.

L’Unique point commun visible semble la réclamation de l’alternance.
Comment y arriver et qui va la diriger Après? Les appétits vont se révéler dans doute à la publication du calendrier électoral et on verra qui acceptera de s'oublier pour l’autre dans cette coalition circonstancielle de l’opposition Congolaise rien que pour la rencontre avec Nikki Halley. Mais sommairement, ce mariage est impossible car les objectifs pour la finalité vers l’exécutif sont aux antipodes.
(Magloire Paluku)
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top