Liens commerciaux

0
La pluie qui s’est abattue durant la nuit de mercredi à jeudi dans la ville de Kinshasa a provoqué des inondations qui ont endommagé des habitations dans plusieurs communes de la capitale, a constaté l’ACP après une ronde effectuée à l’occasion.
Ces inondations se sont notamment produites dans les communes de Ndjili et Masina où l’on a observé des murs de maisons s’écrouler et des toitures emportées, surtout le long des rivières Nsanga et Ndjili.


La rivière Kalamu qui traverse plusieurs communes de la capitale, a débordé jusqu’ à provoquer l’inondation des maisons au quartier Saio dans la commune de Ngiri-ngiri, au quartier Kauka au prolongement de l’avenue victoire, ainsi que des habitations proches du stade des Martyrs de la Pentecôte dans la commune de Kinshasa.

Dans la commune Ngaliema, Une coulée de boue provenant du camp Tshatshi, à quelques mètres de l’entrée du camp Mimosa sur l’avenue du Tourisme, a submergé jeudi la chaussée ralentissant ainsi la circulation des véhicules et des piétons.

Cette situation a non seulement empêché la circulation des véhicules et des piétons, mais aussi a obligé certains commerçants à démarrer leurs activités sous la pluie, exposant les marchandises en plein passage des eaux usées.

Cette pluie a aussi créée des nouvelles têtes d’érosions dans certaines citées nouvellement créées à travers la ville telles qu’à Kinkole à la cité de Plazza, dans la commune de N’sele, et aux environs du cimetière de Benseke dans la commune de Mont-ngafula où la population locale a dénoncé la progression d’une importante tête d’érosion, avec menace de disparition de ce site mortuaire.

Une situation similaire s’est produite dans la commune de Selemabao avec la présence des ravins au quartier Camping et dans la commune de Mont-Ngafula au quartier Kindele près du Campus de l’Université de Kinshasa, où la population enregistré la coupure de certaines avenues.

Nombreux observateurs ont attribué cette catastrophe à l’évolution croissante de l’insalubrité dans la capitale et surtout à la résurgence des constructions anarchiques le long des rivières et sur les zones interdites par l’Etat.

CONGOACTU.NET
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top