Liens commerciaux

0
En marge de la célébration ce 2 novembre de la journée internationale de lutte contre la fin de l’impunité des crimes commis contre les journalistes, Journaliste en danger, JED, a tenu pour la première fois à coller un visage à ceux qu’ils considèrent comme les » Bourreaux » de la liberté de la presse en RDC.

En tête de liste, le ministre des Médias et de la Communication.
Pour Journaliste en danger, Lambert Mende est à la base de la coupure du signal de RFI, le brouillage de la Radio Okapi ajouter à cela la restriction des mouvements des correspondants de la presse étrangère.

La première dame en tête de cette liste de JED est Carole Agito. Il est reproché à la Directrice générale de la Société nationale des assurances ( Sonas) son implication dans l’emprisonnement du journaliste Serge Kabongo de Metronews.



Sur cette liste des bourreaux de la liberté de la presse, l’on retrouve également Oscar Manikunda, patron de l’Autorité de régulation des postes et télécommunication (ARPTC), le gouverneur du Kasaï-Oriental Ngoyi Kasanji, l’ex gouverneur de la province de la Tshopo et l’ancien gouverneur du Haut-Katanga Jean-Claude Kazembe et son adjointe Bijoux Mushitu Kat (l’ex vice gouverneur du haut Katanga).



Élysée Odia
7/7.cd

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top