Liens commerciaux

0

Pour lutter contre le phénomène de transhumance des acteurs politiques et le nombre important des candidatures fantaisistes, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) propose, dans le projet de révision de la loi électorale l’obligation, pour le candidat indépendant, de démissionner de sa formation politique trois mois avant l’ouverture de l’inscription des candidatures. La CENI propose également le renforcement des conditions d’éligibilité afin d’éviter les candidatures multiples et les cas de non-conformité. Ce projet de loi est encore en élaboration. Il pourrait être déposé à l’Assemblée nationale cette semaine pour espérer son adoption le 30 octobre, selon le calendrier électoral publié par la CENI.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top