Liens commerciaux

0
*Il l’est l’un des rares Sages du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au
changement et, de surcroit, un des Doyens de la Politique congolaise à donner de la voix sur l’agora. Kitenge Yesu tient encore le coup, en dépit de toutes les péripéties auxquelles, la RD. Congo d’hier, d’aujourd’hui et de demain, est confrontée. A la tête de la Convention des Républicains, son parti politique, il rejette le calendrier publié, le 5 novembre dernier par la CENI dont il dénonce, d’ailleurs, les termes spécieux qui, selon lui, sont de nature à diluer l’élan patriotique et civique du peuple et à tirer indéfiniment, le mandat du Président Joseph Kabila, en longueur. Il considère, en outre, que ce calendrier électoral, loin de résoudre la grave politique congolaise, constitue, par contre, une véritable distraction dans la mesure où, à son avis, il est assorti des échéances incertaines pour la tenue de la présidentielle sur fond d’un florilège de contraintes inadmissibles. Tout en saluant la compassion de la communauté internationale, quant à la souffrance indicible du peuple congolais, il l’invite, plutôt, à tout mettre en œuvre, pour l’assister en vue de la tenue rapide et en priorité, de la présidentielle, d’ici fin juin 2018. Dans une déclaration, Kitenge Yesu, revenant sur l’affaire de la Transition sans Kabila, enfonce le clou, en durcissant le ton. Au 31 décembre 2017, à l’expiration de la rallonge de douze mois accordée à l’actuel Chef de l’Etat, lors de la conclusion de l’Accord de la Saint Sylvestre, il place, au fait, le peuple congolais devant ses propres responsabilités. Il brandit, au passage, le spectre hideux de l’application de l’article 64 de la Constitution, pour mettre pacifiquement fin à la confusion.
Déclaration de la Convention des Républicains en  rapport au calendrier électoral
Suite à la publication du calendrier électoral  faite par la CENI,  le dimanche 5 novembre 2017, la Convention des Républicains réunie en session extraordinaire, le  jeudi 9 novembre 2017, sous la présidence de son  Autorité Morale, le Président Kitenge Yesu, rend la déclaration suivante :
  1. Le calendrier électoral rendu par la CENI en des termes spécieux pour diluer l’élan patriotique et civique du peuple congolais, en le distrayant avec des échéances non certaines pour la tenue de l’ élection présidentielle sur fond des contraintes fallacieuses et mensongères alors que Joseph KABILA est en dépassement injustifié du mandat, révèle la volonté de celui-ci et de sa famille politique d’exercer le pouvoir  en violation de la Constitution et de l’Accord du 31 décembre 2016.
  2. Salue la compassion de la Communauté Internationale pour la souffrance du peuple congolais qui ploie sous le régime tyrannique de ce pouvoir croulant depuis 20 ans, par sa disposition à assister ce peuple pour la tenue rapide et ce, en priorité, de l’élection présidentielle au mois de juin 2018.
3.La Convention des Républicains considère que les gesticulations malveillantes et suicidaires de la CENI décriée et vomie par le peuple congolais, retracent le plan machiavélique de la famille politique à laquelle appartient le Chef de l’Etat pour le maintenir le plus longtemps possible au pouvoir qui, du reste, ne sera plus Président de la République,  le 31 décembre 2017 à minuit.
  1. De ce qui précède, la Convention des Républicains s’inscrit, à la limite, dans le schéma de la transition sans KABILA et invite le peuple congolais à s’assumer démocratiquement, constitutionnellement et pacifiquement,  conformément à l’article 64 de la Constitution.
Fait à Kinshasa, le 9 novembre 2017
Pour la CR,
Kitenge Yesu
Autorité Morale
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top