Liens commerciaux

0


C’est dans une série de tweets que le président de l’ASADHO, Jean-Claude Katende a déclaré, ce mardi 21 Novembre, que le «Président de la CENI doit cesser de penser qu’il est unique expert en matière électorale au Congo » . En réaction aux déclarations du président de la CENI qualifiant le rapport de la CENCO de «précoce et de prématuré».

Le défenseur des droits de l’homme s’en prend également au ministre de communication et porte parole du gouvernement qui, dans un article publié ce mardi par CAS-INFO, a rejeté les chiffres de morts contenus dans le rapport de la Cenco. Pour Mende, il s’agit de la « megestion médiatique » des gens qui font la politique de discrédit.

Pour Jean-Claude Katende, Lambert Mende témoigne l’irresponsabilité des dirigeants de la RDC. « La réaction de Mende au rapport de la Cenco montre le manque de responsabilité de nos dirigeants. » a déclaré M. Katende
Lequel rapport de la Cenco, pour Jean-Claude Katende est « sans appel ». Avant d’affirmer que : « Les forces de l’ordre tuent les congolais gratuitement en lieu et place de les protéger », a-t-il conclu.

De son côté, le porte-parole du gouvernement indique que « la police est choquée par ces accusations ». Il ajoute que la CENCO devrait citer les noms de victimes comme le font « les professionnels de droits de l’homme ». «Mende a-t-il demandé la liste de victimes à la Cenco ? », s’interroge le président de l’ASADHO.

Dans son rapport publié lundi 20 novembre, la CENCO a enregistré 56 personnes tuées au cours des manifestations entre avril et octobre 2017.



Par Dieumerci Matondo
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top