Liens commerciaux

0
L’ambassadeur de l’Ouganda en RDC, James Mbahimba, a annoncé à Bunia, en marge de la  conférence sur l’amélioration des relations d’affaires bilatérales entre la RDC et son pays, tenue à Bunia du 22 au 23 novenbre, l’ouverture imminente des trois consulats à l’Est de la RDC, notamment à Bunia, Goma et Butembo.



Il a souligné que ces consulats aideront l’ambassade dans l’accomplissement de ses missions en vue de renforcer les relations d’amitié et de coopération entre les deux pays condamnés à vivre ensemble.
James Mbahimba a demandé à ses compatriotes  qui vivent en RDC de se constituer en une association de la diaspora ougandaise pour permettre à leur gouvernement de leur faciliter l’obtention des documents légaux auprès des services étatiques congolais.
« Le vocable anglophone et francophone ne vient ni de la RDC ni de l’Ouganda, c’est la volonté du colonisateur qui a placé les limites entre deux frères dont les ancêtres se trouvent de part et d’autres », a souligné le diplomate, ajoutant que lui-même est ougandais d’origine congolaise d’ethnie « Nande ».




James Mbahimba a promis que tous les problèmes soulevés par l’autorité provinciale de l’Ituri seront soumis à son gouvernement, lors de la grande réunion des diplomates ougandais accrédités à travers le monde, qui se tiendra en janvier 2018 à Kampala.
Organisée par la Société Beyond the Sky Tours and Travel Bureau Ltd, cette conférence a été honorée de la présence du gouverneur de l’Ituri, Jefferson Abdallah  Pene  Mbaka qui a présidé la cérémonie d’ouverture de ces assises, en présence des membres du Gouvernement provincial, de l’Assemblée provinciale, de la Fédération des entreprises du Congo (FEC), les  responsables des Institutions étatiques, paraétatiques et privées.
En dépit des relations bilatérales qui existent entre la RDC et l’Ouganda,  le chef de l’Exécutif provincial a déploré quelques inquiétudes qui souvent altèrent les bonnes relations entre les deux pays,  notamment la contrebande, la fraude transfrontalière, les représailles exercées sur les ressortissants congolais par la police ougandaise, l’usage des filets à mailles prohibées sur les eaux territoriales congolaises du Lac Albert par des pécheurs ougandais.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top