Liens commerciaux

0

La SYNAMAC, synergie des mouvements des associations cercle de réflexion de l'UDPS, réclame la convocation du congrès extraordinaire avant la fin du mois de décembre.





Ce congrès élirait le nouveau président du parti.




Au cours d’un symposium sur « l’UDPS face à ses enjeux », son coordonnateur Sylvain Mutombo, accuse les membres du bureau exécutif d’empêcher la tenue du congrès, parlant de « léthargie au sein du parti », 9 mois après le décès de feu Étienne Tshisekedi.




Les travaux en commissions ayant déjà été bouclés, « il n'y a pas de raison de repousser la tenue de ce congrès » a dit à TOP CONGO FM, Marcel Bilomba, membre de cette commission et ancien directeur du cabinet de feu Étienne Tshisekedi.




Affirmant leur soutien à Felix Tshisekedi, qu’ils espèrent voir désigné à la tête du parti (après le congrès), ces cadres et fédéraux du parti réfutent l'idée d'une quelconque instrumentalisation.




Sylvain Mutombo prévient que si le congres n'est pas convoqué a l'échéance annoncée, la base va se prendre en charge.




« Les mêmes méthodes que nous sommes en train d'utiliser pour chasser Kabila, nous allons les utiliser pour chasser les imposteurs au sein du parti ».
Isabelle Moengo
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top