Liens commerciaux

0

‘‘Entrevoir une assistance forfaitaire et égale en termes de dédommagement aux victimes ainsi qu’aux partis politiques dont les sièges ont été incendiés lors des événements sanglants des 19 et 20 septembre et des 19 et 20 décembre 2016’’. Tel est le point d’orgue de ce qu’a été la séance plénière ordinaire du Conseil National de Suivi de l’Accord du 31 décembre 2016 et du Processus Electoral (CNSA), tenue, hier mardi 28 Novembre 2017, sous la présidence de M. Joseph Olenghankoy Mukundji, son Président. En tant qu’organe de surveillance du Processus Electoral et de la restauration d’une paix durable et de confiance mutuelle entre les parties prenantes, le CNSA fait sienne la résolution inscrite au Chapitre V point V.7, relative à la décrispation politique pour renforcer l’unité et la solidarité nationale. Partant, le CNSA adhère à la volonté des parties prenantes à l’Accord et sollicite du Gouvernement, la possibilité d’octroyer une assistance forfaitaire et égale aux victimes des événements sanglants de septembre et décembre 2016. De ce fait, le Vice-président du CNSA, le Professeur Adolphe Lumanu est désigné à la tête d’une délégation qui va rencontrer le Premier Ministre, Chef du Gouvernement pour discuter des modalités d’exécution desdites mesures de dédommagement. Ci-dessous, l’intégralité du Communiqué du CNSA, signé par son Président. REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Conseil National de Suivi de l’Accord et du Processus Electoral « CNSA » COMMUNIQUE Le Conseil National de Suivi de l’Accord et du Processus Electoral «CNSA» s’est réuni, ce mardi 28 Novembre 2017, en séance plénière ordinaire sous la présidence de Monsieur Joseph Olenghankoy Mukundji, son Président. Se référant à l’Accord politique, global et inclusif du Centre Interdiocésain de Kinshasa du 31 décembre 2016, spécialement à son Chapitre V point V.7 relatif à la décrispation politique, qui stipule: « Dans le cadre du renforcement de l’unité et de la solidarité nationales, les parties prenantes demandent au Gouvernement de la République d’examiner la possibilité d’octroyer une assistance forfaitaire et égale aux victimes des événements sanglants des 19 et 20 septembre et des 19 et 20 décembre 2016, ainsi qu’aux partis politiques dont les sièges ont été incendiés à ces occasions» ; Le CNSA a mis en place une délégation conduite par son Vice-président, le Professeur Adolphe Lumanu, aux fins de rencontrer le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, pour entrevoir les modalités d’exécution effective des mesures de dédommagement en faveur des victimes concernées. Fait à Kinshasa, le 28 Novembre 2017 Pour le CNSA,
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top