Liens commerciaux

0
Le 28 novembre prochain, il n’y aura pas que les partisans de l’Opposition dans la rue. Ainsi a décidé la Majorité présidentielle. Ce jour-là, le Rassemblement a appelé à une grande marche pour protester contre le calendrier de la CENI et pour appeler au départ du chef de l’État Joseph Kabila. Mais la coalition dirigée par Félix Tshisekedi devra compter avec un invité encombrant : la MP.

Dans une lettre adressée au Gouverneur de la ville de Kinshasa, le très Kabiliste André Kimbuta, la MP programme à cette même date une marche pacifique « dans le but de soutenir le calendrier électoral récemment publié par la CENI », explique ce correspondance signée par le numéro deux de la plateforme présidentielle, Joseph Kokonyiangi. L’Opposition, elle, y voit, à l’image de Félix Tshisekedi, une manœuvre visant à empêcher sa manifestation.

« Je tiens a1 dénoncer cette pratique de la Kabilie qui consiste à programmer une marche le même jour que l’opposition pour se la refuser et ainsi pouvoir justifier l’interdiction de la nôtre », a souligné le leader de l’Udps.

Malgré ce dangereux chevauchement à venir, le Rassemblement maintient l’appel à manifester, « quoi qu’il arrive », a martelé le fils du Sphinx de Limete.

À moins de deux mois de la fin de l’année, Pouvoir et opposition semblent bien décidés à jouer la carte de l’affrontement. C’était déjà le cas le 15 novembre dernier où les activités ont été paralysées dans plusieurs villes du pays, à l’appel d’organisations de la société civile.

Par CAS-INFO
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top