Liens commerciaux

0


Le président de l’ECIDE regrette que le gouverneur de la ville invoque 2 raisons principales

multiplicité des points de départ
possibilité de croisement des itinéraires avec les marches solliciter à la même date par d’autres formations politiques,




qui aurait pu donner lieu à une harmonisation plutôt qu’a une interdiction et se dit « convaincu » que réponse de l’hôtel de ville aurait pu être « satisfaisante dans le cas d’une invitation de votre administration à une réunion d’éclaircissement ou d’harmonisation de l’itinéraire ».

Martin Fayulu estime même que « la solution pouvait être en prenant simplement acte en faveur du parti qui vous avez saisi en premier, le cachet de dépôt faisant foi ».


La réponse tardive de l’hôtel de ville de Kinshasa à la correspondance de l’ECIDE, fait que Martin Fayulu se dit « non en mesure de donner des contre-indications à toutes nos bases mais de confirmer notre marche pacifique ».

Et décline « toute responsabilité pour tout ce qui pourrait advenir ce 30 novembre 2017 à la suite de cette situation dont nous ne sommes pas responsables ».
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top