Liens commerciaux

0

Dans le strict respect de sa mission en tant qu’organe de surveillance et de sauvegarde de l’Accord de la Saint Sylvestre, le Comité National de Suivi de l’Accord du 31 décembre 2016, CNSA, sous la conduite de M. Joseph Olenghankoy, président du Comité, s’est retrouvé hier, mardi 31 octobre 2017, en Assemblée plénière avec tous les membres du Bureau. Cette plénière qui a duré environ 6 heures, a eu pour lettre de noblesse, procéder à l’évaluation à mi-parcours de l’application de l’Accord de la Saint Sylvestre, de la date de sa signature jusqu’à ce jour avant d’en déterminer la volonté de chaque partie de remplir la tâche qui lui revient. Aux termes de cette énième rencontre, l’Assemblée plénière du CNSA note avec satisfaction la volonté du Gouvernement, par rapport à son pouvoir régalien, d’accepter l’application des mesures de décrispation liée à la relaxation des prisonniers, au dédoublement des partis politiques et à l’ouverture des médias fermés. C’est autour des trois points essentiels que les membres du bureau du CNSA ont axé leur recension critique par rapport à l’Accord de la Saint Sylvestre, à savoir : l’évaluation des recommandations des travaux de la tripartie qui se sont déroulées du 14 au 18 octobre dernier, les mesures de décrispation issues de l’Accord de la Saint Sylvestre et l’accueil de la forte délégation d’experts de l’Union africaine. A cet effet, l’Assemblée plénière, par la bouche du Rapporteur du CNSA, Valentin Vangi, n’est pas allé par quatre chemins pour affirmer, sans tergiverser, la bonne volonté du gouvernement d’aller dans le sens de matérialiser ces mesures de décrispation notamment, en ce qui concerne la relaxation des prisonniers politiques encore en détention, le dédoublement des partis politiques et, enfin, l’ouverture des médias fermés. A en croire le Rapporteur, l’Accord avait prévu d’instituer trois (3) Commissions qui devraient travailler pour le suivi avec différents Ministères concernés par l’Accord mais aussi, avec la tripartite afin de soumettre aux groupes de travail de chaque composante leurs conclusions. Partant, la plénière note avec satisfaction que des efforts palpables sont enregistrés en ce qui concerne la décrispation sur les points ci-dessus évoqués et que dans un bref délai, l’on ne manquera pas de tirer des résultats probants ou satisfaisants. S’agissant des travaux de la tripartite CNSA-CENI-Gouvernement, le travail humain reste toujours perfectible, rappelle l’Assemblée plénière par l’entremise du Rapporteur Général. Selon lui, ‘’nous ne sommes qu’au début’’. Car, insiste-t-il, autant qu’il y aurait eu des choses à améliorer, autant que ce qui a été fait, ne l’a pas été de manière hasardeuse. Il aide inéluctablement à tirer des nouvelles leçons pour mieux faire dans l’avenir selon la volonté de l’Accord. Concernant la présence d’une forte délégation d’experts africains dans les installations du CNSA, le bureau se réjouit de cet accueil chaleureux qu’il a réservé à ses hôtes dans la mesure où l’UA est un partenaire de taille, non seulement qui accompagne le processus électoral mais également qui prodigue toujours des sages conseils aux Congolais pour aimer leur pays et ne pas détruire ce qui a été acquis d’avance pour l’intérêt de tous.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top