Liens commerciaux

0

C’est une foule en furie qui s’est déferlée hier lundi 27 novembre devant le nouvel édifice de l’ambassade de Belgique à Kinshasa. Alors que les délégués du Gouvernement belge venaient inaugurer l’immeuble de cette chancellerie, au croisement du boulevard du 30 juin et de l’ex-avenue du 24 novembre, une cinquantaine de jeunes kinois ont dévalé sur le lieu, en scandant des chansons hostiles aux autorités belges. Calicots en mains, les manifestants chantaient à tue-tête leur dépit face à l’assassinat de Patrice-Emery Lumumba, le tout premier Premier ministre congolais, brandissant des photocopies de victimes de la colonisation. Tout au long de la cérémonie de l’inauguration, ces manifestants n’ont cessé de chanter et danser, défiant la délégation gouvernementale belge. Didier Reynders, le Vice-Premier ministre belge en charge des Affaires étrangères, notamment. "Contenu par la police, ce groupe de ’’patriotes’’, surgi brusquement d’un bus 207, s’était au départ présenté comme un mouvement d’étudiants lumumbistes. Ils se sont pointés sur le lieu, à peine la manifestation commencée. Vêtus tous de chemises, ils s’en sont brusquement débarrassés, à peine les pieds sur le sol, restant juste avec des tee-shirts identiques portant les mêmes mentions", nous a soufflé un témoin qui les a vus débarquer sur le boulevard du 30 juin.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top