Liens commerciaux

0

Les députés du G7 vont déposer ce jeudi 9 novembre 2017 un mémorandum à l’Assemblée nationale pour demander la démission de Norbert Basengezi, vice-président de la Ceni. Dans une interview accordée à ACTUALITE.CD, le député MSR/opposition Muhindo Nzangi déclare que Norbert Basengezi est totalement dépendant du PPRD, parti présidentiel, et n’aspire donc pas confiance comme tous les autres membres de la Ceni pour organiser les élections Pourquoi exigez-vous la démission de Basengezi ? Pour nous Norbert Basengezi a commis une triple faute lourde. D’abord il a violé son serment qui interdit aux membres de la Ceni d’exercer aucune activité susceptible de nuire à l’indépendance, à la neutralité, à la transparence et à l’impartialité de la Commission électorale nationale indépendante. Il a délibérément violé les articles 12 et 22 de la loi organique n° 13/012 du 19 avril 2013 modifiant et complétant la loi organique no 10/013 du 28 juillet 2010 portant organisation et fonctionnement de la Commission Électorale Nationale Indépendante qui stipule que les membres de la CENI jouissent de la totale indépendance par rapport aux forces politiques qui les ont désignés. Enfin, sa présence à Kingakati est une démonstration de son appartenance à Mr Joseph Kabila. Il s’identifie au pouvoir en place. Mais l’article 25 bis alinéa 5 de la loi sur la Ceni, dispose que le vice président de la Ceni veille à l’information des partis et candidats sur le processus électoral… Au cours de cette journée, nous avons reçu plusieurs versions du concerné, de la Ceni, du porte-parole du gouvernement et des personnalités de la MP qui tentaient de justifier désespérément la boutade. Tantôt c’est l’article 25bis, soit que la loi ne l’interdit pas de rentrer chez lui, soit encore qu’il était dans un cadre familial. La vérité est qu’il a participé à une réunion stratégique du PPRD qui se prépare pour gagner les élections selon le compte rendu lu sur la Radio Okapi. Vous vous attardez à protester contre le calendrier électoral alors que le temps n’attend ? Sa présence dans une réunion stratégique du PPRD au lendemain de la publication du calendrier est une preuve suffisante que ce calendrier est un canular qui entre dans la stratégie de la MP pour passer la date du 31 décembre 2017. La priorité aujourd’hui pour l’opposition c’est le départ de kabila ou les animateurs de la Ceni ? Ma priorité pour le peuple congolais c’est l’alternance pacifique au sommet de l’État. Or aujourd’hui, il est de toute évidence que Kabila ne veut pas permettre l’organisation des élections pour son remplacement. Il compte bien profiter de chaque seconde qui passe sans que les élections ne soient pas organisées. Le peuple est dans son ensemble d’avis avec l’opposition que pour espérer aux élections il faut écarter Kabila de la présidence du pays. Quand est-ce que l’opposition va penser à se préparer pour les élections ? Au niveau de l’opposition, surtout au G7, nous sommes prêts pour les élections. Même demain si elles sont organisées, nous aurons des candidats à tous les niveau. Nous avons notre champion candidat Président Moïse Katumbi, nous avons déjà adopté notre projet de société et le plan de développement de la RDC, nous avons des partis politiques et des candidats partout. Bref nous sommes prêts.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top