Liens commerciaux

0

Le procès des présumés miliciens Kamuina Nsapu arrêtés à Kinshasa a débuté ce vendredi 24 novembre 2017 à la Haute Cour Militaire. En octobre dernier, ils avaient été transférés à la Prison militaire de Ndolo en attendant ledit procès. Ils sont accusés d’avoir organisé et participé aux attaques du 9 mai au 14 juin 2017 à Kinshasa. Les enquêtes préliminaires avaient été clôturées au niveau de la police nationale congolaise (PNC) et ils avaient été mis à la disposition du ministère public. Pour rappel, le 28 juillet 2017, la Police avait présenté des personnes accusées d’avoir commandité des attaques de la Prison centrale de Makala et du grand-marché de Kinshasa. Selon elle, il s’agit d’une branche opérationnelle Kamwina Nsapu, basée à Kinshasa. Le colonel Mwanamputu avait cité un certain “Ben Tshimanga wa Tshimanga,” présenté comme un combattant de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social), qui serait le cerveau moteur de toutes les attaques à Kinshasa. Selon la même source, Ben Tshimanga wa Tshimanga avait affirmé avoir été recruté le 14 mai 2017 au siège de l’UDPS, à Kinshasa. Des accusations rejetées par l’UDPS.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top