Liens commerciaux

0

Kinshasa, Nord-Kivu, Kasaï central, Sud-Kivu et Kasaï sont les provinces les plus dangereuses pour les journalistes en RDC, rapportent Journaliste en Danger (JED) dans son rapport 2017 publié le jeudi 2 octobre 2017 à Kinshasa. Sur les 121 cas d’atteinte à la liberté de la presse répertoriés cette année, 46 ont été recensés à Kinshasa, 19 au Nord-Kivu, 14 au Kasaï central, 10 au Sud-Kivu et 5 au Kasaï. En 2017, Kinshasa a connu le plus grand nombre d’interpellations des journalistes (17), loin devant le Nord-Kivu (8) et le Sud-Kivu (6). Toujours selon ce rapport, le Kasaï central s’est particulièrement illustré par les menaces ou harcèlements sur les journalistes (8). Par ailleurs, le Haut-Lomami et le Tanganyika, avec un cas chacun, sont les mieux classés de ce classement. Ils sont suivis du Maniema, du Kwilu et du Kongo central avec chacun deux cas.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top