Liens commerciaux

0

L’ ONG Journalistes pour les Droits de l’Enfant ( JOUDEN) dresse un tableau sombre de la situation des droits des enfants en République démocratique du Congo. Elle constate une dégradation des droits des enfants en RDC. Selon elle, cette dégradation découle de la crise politique actuelle née de la non organisation des élections dans le pays en décembre 2016. Elle a fait savoir dans un communiqué publié ce lundi 20 novembre, à l’occasion de la journée mondiale des droits de l’enfant. » Chaque jour qui passe les enfants voient leurs droits être violés, car non protégés. La crise politique née de la non tenue des élections en fin décembre 2016 est, en effet, à la base de la dégradation des droits de l’enfant. Au fur et à mesure que les élections s’éloignent en RD Congo, la tension monte et les choses s’empirent » affirme le communiqué. L’ ONG des droits des enfants, ajoute à cette crise, celle liée à la situation socio – économique qui pour elle » plonge plusieurs parents dans la pauvreté aiguë ne sachant plus comment s’occuper de leurs progénitures ». En ce qui est de l’enrôlement des enfants dans des groupes armés dans l’Est de la RDC et dans le Kasaï, la JOUDEN souligne que cette pratique oblige plusieurs enfants à un déplacement forcé et les exposes à la malnutrition, et les empêches d’aller à l’école. » ces actes contraints plusieurs enfants vivant dans ces zones en conflits à un déplacement forcé qui les mets en état de vulnérabilité face à la malnutrition et aux maladies ainsi que loin de l’école » lit-on dans le communiqué. La JOUDEN appelle les acteurs politiques à s’impliquer dans la création d’un climat de paix pouvant permettre aux enfants de jouir pleinement de leurs droits. La journée mondiale des droits de l’enfant célébrer chaque 20 novembre a été adopté le 20 novembre 1989 par l’Assemblée générale des Nations-Unies.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top