Liens commerciaux

0

Plusieurs activités tournent au ralenti ce mercredi 15 novembre 2017 dans la ville de Butembo en marge de la journée ville morte programmée par les mouvements citoyens ainsi que l’opposition politique pour protester contre le calendrier électoral de la Ceni. Au quartier Furu dans la partie Nord de la ville, le mouvement des jeunes dénommé « Parlement débout » affirme que les forces de l’ordre ont procédé aux tirs de sommation pour disperser des foules. « La population a respecté l’appel des mouvements citoyens. Il y a des écoles qui n’ont pas fonctionné. A Furu (Nord), nous avons été surpris par le déploiement des policiers et militaires qui ont tiré des gaz lacrymogènes et balles réelles, heureusement quand les forces de l’ordre ont compris qu’il y a résistance de la population, nous avons négocié avec le colonel de la police jusqu’à obtenir la libération de deux personnes qui étaient arrêtées. Nous avons demandé à la population d’être calme et vigilante en train d’observer la journée ville morte comme prévue par les mouvements citoyens », a dit Léon Katembo, membre du regroupement Parlement debout de Furu. A Beni, 52 kilomètres au Nord de Butembo, des témoins rapportent une paralysie d’activité au centre ville et dans certains coins des manifestants ont brûlé des pneus. Quelques manifestants ont été arrêtés à Kasindi, 75 kilomètres au Nord-est de Beni. « A Beni, les activités sont paralysées au centre ville. Quelques pneus ont été brûlés dans certains coins comme au rond-point Yamba Yamba au quartier Tamende. La police est en train de circuler et procède à l’extinction de feu. A Kasindi il y a 12 militants qui sont arrêtés et acheminés au sous commissariat de la police à Kasindi », a dit à ACTUALITE.CD, un habitant de Beni.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top