Liens commerciaux

0

Les manifestations politiques se passent normalement et aucun fait notable et digne d’intérêt n’est à noter, a dit la police de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) ce mercredi 15 novembre 2017. « Depuis 5h00 du matin, la Police de la MONUSCO et d’autres composantes de la MONUSCO sont sur le terrain pour faire le suivi des manifestations politiques en cours dans le pays. Nos équipes qui sont dans l’ensemble du pays renseignent qu’il n’y a pas des dégâts corporels majeurs. Il y a des accrochages par-ci par-là, des pneus sont brûlés. Ceci rentre dans le cadre des réactions naturelles d’une manifestation qui se veut assez pacifique. Nous notons l’usage gradué de la force, pas de violation plus ou moins dégradante des droits de l’homme. Au moment où je vous parle, force est de constater que la manifestation, qui est suivie à des degrés plus ou moins proportionnels dans l’ensemble du pays, se passe normalement et aucun fait notable n’est à signaler », a dit le porte-parole de la Police de la MONUSCO au cours de la conférence hebdomadaire de la mission onusienne en RDC. Les mouvements citoyens avaient appelé à des manifestations ce mercredi pour rejeter le calendrier électoral et exiger la démission de l’actuel président de la république. Cet appel a été soutenu par le Rassemblement. La veille, la police avait annoncé qu’elle serait sans pitié face aux regroupements de plus de cinq personnes. La MONUSCO avait demandé la veille aux autorités congolaises de veiller au respect du droit de manifester. «Au moment où plusieurs organisations politiques et de la société civile appellent à des manifestations sur l’ensemble du territoire de la République démocratique du Congo à partir de 15 novembre, la Mission de de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) réitère son attachement au respect des droits de l’homme et à l’expression pacifique des opinions », disait-elle dans un communiqué. La composante de la Police MONUSCO dispose d’Officiers de Police et de Gendarmerie de vingt-quatre nationalités, de divers niveaux et qualifications, mis à la disposition des Nations Unies par les pays contributeurs, membres des Nations Unies.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top