Liens commerciaux

0

Dans la droite ligne de la mission qu’il s’est assignée, procéder à l’évaluation de l’action du gouvernement par le baromètre populaire, Echos d’opinion a décidé de franchir les frontières du pays pour, cette fois-ci, aller prélever les pouls des congolais vivant à l’étranger en vue de savoir comment ils apprécient les réalisations de chacun des membres de l’Exécutif national. La diaspora congolaise, rappelons-le, joue un rôle non négligeable dans la vie politique, économique et sociale du pays en termes de revendication, transfert des fonds, prise en charge de certaines familles en besoin alimentaire, soins de santé et l’éducation. Son importance s’est encore accrue parce qu’elle aura à prendre part, à l’instar d’autres Congolais vivant au pays, aux prochains scrutins électoraux qui se tiendront en 2018 selon le calendrier publié par la CENI. Au regard de son influence grandissante dans la vie nationale, connaître comment la diaspora juge les actions à impact social et de paix posées par chaque Ministre est capital. Agent concepteur : Echos d’Opinion. Durée : Travail effectué du 04 au 07 novembre 2017. Technique : Question posée directement aux Congolaismajeurs sur les réseaux sociaux. Moyen utilisé : Sondage réalisé par les agents de la maison. Motif :Connaitre comment les Congolais vivant à l’étranger apprécient les actions à impact social durable posées par les membres de l’Exécutif national dans l’accomplissement de la mission leur assignée. Interprétation Le travail de ce sondage a été effectué d’une manière qualitative et quantitative Qualitative : Le présent travail comme tout travail scientifique doit répondre aux exigences des normes établies en la matière. Il s’agit de la quantité et de la qualité. En vue de s’en tenir à la règle de la qualité, Echos d’Opinion a retenu des variables positifs liés au sexe des enquêtés. Bien que la variable niveau d’études et la stratification par tranche d’âge sont importantes, il a été difficile à Echos d’Opinion de les respecter rigoureusement suite à un certains fantaisisme constaté dans les réseaux sociaux de la part des utilisateurs dont la plupart ne souhaite pas se dévoiler totalement. Il en a été de même en matière de genre parce qu’étant soumis par la contrainte temps et du vouloir des participants. Les injures ont été considérées comme critères ne cadrant pas avec le but visé par le présent sondage d’opinion. Elles ont été jugées négatives et les participants ayant fourni les réponses dans ce sens n’ont pas été retenues dans la copulation des résultats et dans l’élaboration des statistiques. NB : Nous soulignons bien « injures » et non critiques. Quantitative : L’échantillon retenu de 1000 personnes a été sélectionné par la moyenne de 100 premières réponses en provenance des pays dont la participation s’élevait au dessus de ce chiffre.Les dix pays ayant été sélectionnés en raison de la participation massive de la diaspora congolaise sont : la République sud africaine, la Hollande, la France, la Belgique, le Canada, les Etats-Unis d’Amérique, la Suède, le Brésil, la Chine et l’Inde. Echos d’Opinion avait estimé que les données collectées auprès de l’échantillon tel que sélectionné était en même de refléter l’opinion réelle des Congolais de l’étranger. Résultats :Tableau du top 10 des Ministres les mieux cotés par la diaspora Les résultats de ce tableau sont la copulation des réponses données par les Congolais de la diaspora à la question suivante : « Selon vous, quel Ministre du gouvernement Bruno Tshibala a posé des actions à impact social et de paix durable ? Citez-les. » Question Selon vous, quel Ministre du gouvernement Bruno Tshibala a posé des actions à impact social et de paix durable ? Citez-les. N° Ministère, fonction et nom Justification Total Voix obtenues %tage 1 Fonction Publique Michel Bongongo, Ministre d’Etat Retour de la paix sociale à la Fonction Publique, la régularité de la paie, l’amélioration du net à payer du fonctionnaire, le dégèle de la mise à la retraite par l’approche participative, entrainant celui de la promotionet du recrutement de manière à donner de l’emploi aux jeunes en chômage avec le concours de la Banque mondiale. 1000 840 84% 1 Vice-Primature Affaires Etrangères et Intégration Régionale Léonard She Okitundu La constance dans la défense des intérêts et la souveraineté de la RDC, la fin de la grève observée par les agents et la victoire de la diplomatie congolaise par l’élection de la RDC au Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies. 1000 816 81,6% 3 Ministère Affaires Foncières Lumeya-Dhu-Malengi l’exigence de l’ouverture du guichet d’une banque dans les lieux où sont installés les bureaux des conservations foncières, l’utilisation des NTIC pour sécuriser propriétés etpropriétaires ainsi que la récupération des parcelles et concessions de l’Etat ainsi que le règlement sans parti pris dans les conflits fonciers. 1000 773 77,3% 4 Ministère d’Etat Justice Alexis TambweMwamba La réformede la Justice, le projet de loi portant révision de la loi organisant culte et associations en RDC 1000 765 76,5% 5 Ministère Enseignement Primaire, Secondaire Gaston Musemena Financement des mutuelles de santé des enseignants et l’assainissement de la SECOPE 1000 682 68,2% 6 Urbanisme et Habitat Joseph Kokonyangi Le démantèlement des constructions anarchiques érigées sur les terrains de l’Etats ou sur les espaces occupés par les bureaux et écoles officielles, l’engagement pris par le Gouvernement de résoudre de manière sensible, le déficit en logements sociaux en créant des mécanismes appropriés devant permettre à chaque Congolaise et à chaque Congolais, toutes classes confondues, d’avoir un logement décent à un prix abordable et l’initiative du projet de la création d’un Fonds national de l’habitat (FONHAB) pour lever les financements nécessaires au bénéfice de la construction des logements 1000 620 62 % 7 Ministère d’Etat Budget Pierre Kangudia Revue à la hausse du Budget de l’Etat, décaissement régulier de la part allouée à la Ceni, relèvement du taux de change pour la paie des fonctionnaires 1000 608 60,8% 8 Ministère Enseignement Supérieur et Universitaire Steve Mbikayi Le lancement de la bourse de Solidarité nationale de l’ESU (BSN-ESU) Tous les deux cycles seront gratuits pour les bénéficiaires de cette bourse, soit les diplômés d’Etat des familles modestes et les filles qui accepteront de s’inscrire dans les filières devenues orphelines dans le secteur de l’ESU, notamment les mathématiques, la chimie, la physique, le latin, etc 1000 562 56,2% 9 Ministre délégué aux Congolais de l’étranger Emmanuel Ilunga L’instauration de la carte Okapi pouvant servir de visa permanent, la création de la banque des Congolais de l’étranger, la lutte contre le chômage des jeunes en partenariat avec la BAD. 1000 530 53% 10 Ministère d’Etat Economie Joseph Kapika La stabilisation du taux d’inflation, uniformisation du taux de change par les opérateurs économiques, l’imposition de l’affichage des prix et la stabilisation des prix sur le marché 1000 507 50,7% Résultats : Professeur Michel Bongongo Ikoli Ndombo, Ministre d’Etat, Ministre de la Fonction Publique : 84%; 2.She Okitundu, Vice-premier ministre des Affaires Etrangères et de l’Intégration Régionale : 81,6% ; Lumeya-Dhu-Maleghi, Affaires Foncières : 77,3% ; 4. Alexis Thambwe Mwamba, Ministre d’Etat à la Justice: 76,5% ; 5 Gaston Musemena, Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel: 68% ; 6. Joseph Kokonyangi Witanene: 62% ; 7. Pierre Kangudia, Ministre d’Etat au Budget : 60,8% ; 8. Steve Mbikayi Mabuluki, Enseignement Supérieur et Universitaire : 56% ; 9. Emmanuel Ilunga, Ministre délégué aux Congolais de l’Etranger : 53% ; 10.Joseph Kapika, Ministre d’Etat à l’Economie : 50,7% Au regard des résultats ci-haut obtenus, Michel Bongongo arrive en tête avec 84% d’opinion favorable exprimée par la diaspora congolaise. A son actif, il faut comptabiliser le retour de la paix sociale à la Fonction Publique grâce à la sensibilisation, la réforme de l’administration pour la rendre performante, la régularité de la paie,l’amélioration du net à payer, le dégèle de la mise à la retraite par l’approche participative, entrainant celui de la promotion et du recrutement de manière à donner de l’emploi aux jeunes en chômage avec le concours de la Banque mondiale.2. Léonard She Okitundu, Vice-Premier Ministre des Affaires Etrangères et de l’Intégration Régionale se classe en seconde position avec 81,6%. La diaspora apprécie la constance du VPM dans la défense des intérêts et la souveraineté de la RDC, la fin de la grève observée par les agents et la victoire diplomatiquedu pays par son élection en qualité de membre du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies Lumeya-Dhu-Maleghi, Ministre des Affaires Foncières : 77,3% des suffrages. Il doit sa troisièmeplacegrâceà l’exigence de l’ouverture du guichet d’une banque dans les lieux où sont installés les bureaux des conservations foncières, l’utilisation des NTIC pour sécuriser propriétés et propriétaires ainsi que la récupération des parcelles et concessions de l’Etat ainsi que le règlement sans parti pris des conflits fonciers. La quatrième position est occupée par 4. Alexis Thambwe Mwamba, Ministre d’Etat en charge de la justice et garde de sceau, qui a obtenu 76,5%. La réforme de la justice congolaise et le projet portant modification de la loi organique relative aux cultes et associations en vue de remettre de l’ordre dans le secteur.5. Gaston Musemena, Ministre de l’Enseignement, Primaire, Secondaire et Professionnelrafle la cinquième place du classement avec 68,2% d’opinion favorable.Le financement des mutuelles de santé des enseignants, l’assainissement de la SECOPE et l’élargissement de la diffusion des résultats de l’examen d’Etat à plusieurs opérateurs de téléphonie cellulaire brisant l’exclusivité longtemps détenue par la société Vodacom. En sixième position arrive 6. Joseph Kokonyangi Witanene : 64,8%.Le Ministre de l’Urbanisme et Habitat est plébiscité pour avoir démantelé les constructions anarchiques érigées sur les terrains de l’Etats ou sur les espaces occupés par les bureaux et écoles officielles, l’engagement pris par le Gouvernement de résoudre de manière sensible, le déficit en logements sociaux en créant des mécanismes appropriés devant permettre à chaque Congolaise et à chaque Congolais, toutes classes confondues, d’avoir un logement décent à un prix abordable et l’initiative du projet de la création d’un Fonds national de l’habitat (FONHAB) pour lever les financements nécessaires au bénéfice de la construction des logements7. La septième place revient à Pierre Kangudia, Ministre d’Etat en charge du Budget : 60,8%. Sa politique relative à la hausse du Budget de l’Etat, le décaissement régulier de la part allouée à la Ceni, le relèvement du taux de change à la paie des fonctionnaires sont autant d’actes appréciés par la frange de l’opinion de la diaspora qui lui est favorable. Steve Mbikayi Mabuluki, Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire : 56,2%. Entre autres innovations qu’il a apportées dans son secteur, l’opinion de la diaspora congolaise retient à l’actif de Steve Mbikayi le lancement de la bourse de Solidarité nationale de l’ESU (BSN-ESU). Tous les deux cycles seront gratuits pour les bénéficiaires de cette bourse, soit les diplômés d’Etat des familles modestes et les filles qui accepteront de s’inscrire dans les filières devenues orphelines dans le secteur de l’ESU, notamment les mathématiques, la chimie, la physique, le latin, et la fin de la grève observée par les professeurs des Universités.9. Emmanuel Ilunga, Ministre délégué aux Congolais de l’Etranger : 53%. C’est grâce à ses nombreuses initiatives telles quel’instauration de la carte Okapi pouvant servir de visa permanent aux ressortissants congolais de la diaspora, la création de la banque des Congolais de l’étranger, la lutte contre le chômage des jeunes en partenariat avec la BAD. Joseph Kapika, Ministre d’Etat en charge de l’Economie :La stabilisation de l’espace macroéconomique, du taux d’inflation, des prix sur le marché, l’uniformisation du taux de change par les opérateurs économiqueset l’imposition de l’affichage des prix. Conclusion Les résultats obtenus indiquent que la diaspora congolaise suit à la loupe tout ce qui se pays au pays, notamment sa gestion par le gouvernement. Ils doivent être considérés avec la réserve d’usage due à ce genre de travail sur la marge d’erreur tolérable et sur les données qui peuvent changées à tout moment au gré de l’opinion. Il faut retenir ici, que ce sont les actes à caractère social durable tels que la paie régulière des fonctionnaires, une mise en retraite en toute dignité, l’emploi des jeunes, le prestige du pays à l’extérieur, la stabilisation de l’espace macroéconomique, de prix sur le marché et du taux de change ainsi que la prise en charge en matière de soins de santé et de l’éducation, qui ont particulièrement attiré son attention. Parce que ce sont des domaines pour lesquels ils interviennent souvent en vue de soulager les membres de famille restés au pays. Leur amélioration leur permet de s’accorder un peu de répits et d’économiser plus en vue de songer à investir pour l’avenir. Echos d’Opinion salue l’intérêt que portent la diaspora congolaise à son pays et souhaite qu’il soit sans relâche. C’est aussi l’occasion pour lui de féliciter les membres du Gouvernement qui ont posé des actions ayant captivé l’attention de leur compatriote de l’étranger. Il nous revient aussi d’encourager ceux des membres de l’Exécutif national dont les noms ne sont pas repris dans ce palmarès, bien que n’ayant pas démérité à continuer à donner le meilleur d’eux- mêmes afin de figurer dans la liste du top dix, au cas où les enquêtés les plébisciteraient, lors du prochain sondage. Il encourage les lauréats du présent sondage à continuer sur leur lancée de manière à toujours donner satisfaction à leurs compatriotes qui ont placé leur destin entre leurs mains. Merci
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top