Liens commerciaux

0

Le Bureau de Coordination des Affaires humanitaires rapporte qu’environ 7000 élèves du primaire sont privés d’école depuis le début du mois d’octobre dernier suite à la situation sécuritaire inquiétante dans le sud du territoire de Shabunda, au le Sud-Kivu. «La plupart des écoles de cette région ont dû fermer leurs portes depuis début octobre en raison des affrontements entre des groupes armés et l’armée congolaise », renseigne Ocha dans son rapport couvrant la période du 24 au 31 octobre 2017. L’ONG alerte également sur le besoin urgent d’une assistance humanitaire dans cette partie du pays en proie à des conflits armés. «Au nord du Territoire de Shabunda, à la frontière avec les Territoires de Walungu et de Kabare, plus de 28 000 personnes ont été affectées par les combats entre des groupes armés et l’armée congolaise qui se sont intensifiés depuis fin juin. Quatre ONGs en mission sur l’axe Nzibira-Isezya-Kigulube-Nzovu du 14 au 19 octobre font ressortir le besoin d’une assistance d’urgence en vivres et en Abris/AME pour ces personnes (déplacés, retournés et familles d’accueil). Cette semaine, une cinquantaine de personnes ont également été dépouillées de leurs biens dans cette zone par des acteurs en armes », lit-on dans le rapport de l’ONG internationale. Ocha redoute que ces affrontements puissent restreindre l’accès des humanitaires aux personnes vulnérables.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top