Liens commerciaux

0
Le Vice-premier ministre belge des affaires étrangères a, devant la presse lundi 27 novembre après l’inauguration de la nouvelle chancellerie du Royaume de Belgique, déclaré au sujet de l’idée d’une transition sans Joseph Kabila que la Belgique n’a pas encore d’attitude face à cette question.
« je n’ai pas encore d’attitude, les consultations sont en cours pour crédibiliser le calendrier électoral et avoir le soutien de tous à ce calendrier, nous avons ce matin échangé avec la CENCO ainsi que quelques responsables des ONG de défense de droits humains », a déclaré Didier Reynders.
À la question de savoir si oui ou non la Belgique soutient le calendrier électoral qui prévoit l’organisation des élections en décembre 2018, le patron de la diplomatie belge est resté superficiel sans donné une réponse claire.
« les élections doivent être organisées pour mettre fin à la crise actuelle, c’est pourquoi nous travaillons pour avoir le soutien de tous », a-t-il souligné.
Jeff Kaleb Hobiang

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top