Liens commerciaux

0

Le Ministre des Finances était hier, jeudi 2 novembre 2017, à la Chambre Haute du Parlement. Arguments solides et convaincants devant les Sénateurs, Yav Mulang s’en est tiré satisfait, ayant, manifestement, persuadé les sages du Sénat sur trois projets de loi sur les Finances publiques. Il était question pour le Ministre et les Sénateurs de poursuivre le débat général, touchant l’examen de ces trois projets de loi portant autorisation de ratification des accords de prêt que la République Démocratique du Congo avait conclu avec la Banque Mondiale et la Banque Africaine de Développement (BAD), afin d’améliorer les différents secteurs de développement du pays, dont l’agriculture, la santé et l’emploi des jeunes congolais. Il faudra encore se rappeler que l’un des projets de loi était centré sur la révolution du système de paiement qu’il avait proposé et adopté devant les Députés nationaux. L’infatigable Henri Yav Mulang, une fois de plus, était au centre de débat soulevé par les élus des élus au sujet de trois projets de loi de Finances. Après son passage le mardi dernier à l’hémicycle du Palais du Peuple, où il a fait l’économie générale de ces trois projets de loi devant les sages de la République, le Ministre des Finances avait d’ores et déjà suscité une panoplie de questions, il y est revenu. Ce, pour répondre aux préoccupations exprimées par les Sénateurs. Henri Yav Mulang avait sollicité et obtenu du Sénat, un délai court de 48 heures, qui lui ont ouvert la possibilité de réunir des éléments nécessaires à la réplique. A l’issue de l’exercice corsé des réponses, visiblement claires et précises données hier, le président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, ensemble avec l’assemblée plénière de la Chambre haute du Parlement, a procédé au vote pour l’adoption. Sur les 68 sénateurs présents, tous ont voté positivement. Les textes de loi du Ministre des Finances ont été transférés illico presto à la commission économique et financière du Sénat pour nettoyage avant sa promulgation par le Chef de l’Etat. C’est donc un travail titanesque que Yav Mulang ne cesse de faire, en ayant l’objectif d’améliorer les conditions de vie du peuple congolais, car les trois projets de loi ont une grande portée. D’autant plus que ces derniers sont axés sur le développement de différents domaines de l’Etat. La quintessence des projets Les trois projets de loi de ratification des accords de financement conclu entre la République Démocratique du Congo et la Banque Mondiale au titre du Projet de développement du système de santé a le mérite d’améliorer les résultats relatifs à la santé maternelle et infantile. L’octroi du crédit de 120 millions de dollars par la Banque Mondiale constitue une aubaine pour la RDC. Il y a aussi le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de crédit n°5980-ZR du 19 avril 2017 conclu avec l’Association internationale pour le développement (IDA) au titre de Projet d’appui à la réhabilitation et la relance du secteur agricole. Cet accord de financement additionnel a permis à l’exécutif national d’acquiescer un crédit d’un montant de l’ordre de 75 millions de dollars américains. Cet accord vise la productivité agricole, l’amélioration des commercialisations et des productions végétales ainsi qu’animales dans les zones ciblées pour élargir le cadre des bénéficiaires du projet. Cet accord est vraiment large dans la mesure où même le Ministère de l’agriculture, pêche, et élevage ainsi que le ministère de l’environnement et développement durable, chapeauté par Amy Ambatobe sera bénéficiaire.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top