Liens commerciaux

0

Un audit diligenté par le Ministère des Finances sur la gestion du Projet Bukanga Lonzo, dont les résultats sont diffusés par la LICOCO (Ligue Congolaise de Lutte Contre la Corruption), révèle des pratiques de corruption dans les chefs des responsables d’AFRICOM COMMODITIES Ltd en complicité avec les autorités Congolaises. Pour rappel, c’est depuis 2014 que le gouvernement congolais a signé un contrat avec la Société Sud-Africaine AFRICOM COMMODITIES ltd pour la gestion quotidienne du Parc Agro Industriel de Bukanga Lonzo. Ce contrat se chiffre à 150 millions de dollars américains, d’après les documents publiés par la LICOCO. « Les auditeurs n’ont pas été en mesure de vérifier la nature de certaines dépenses engagées pour le compte du projet. Ces dépenses se rapportent aux paiement en faveur des institutions de la RDC (628 788 USD et 680 222 408 Fc), paiement en faveur des individus (52 850 USD et 90 854 000 Fc), paiement en faveur du projet PARC non reconnus par le partenaire AFRICOM COMMODITIES LTD (45 000 USD et 754 000 330 Fc), paiement en faveur des sociétés publiques (126 300 324 Fc), le montant de libération du capital des sociétés PARCAGRI, MARIKIN et SEPAGRI (874 121 880 FC) et des paiements en faveur de DESTICLOX et TRIOMF considérés par AFRICOM COMMODITIES Ltd comme ne se rapportant pas au projet BUKANGA LONZO (7 225 450 USD) », illustre l’ONG dans un document de dix pages. Toujours d’après l’organisation, les auditeurs ont relevé l’existence des paiements effectués directement à des tiers pour lesquels les évidences probantes et appropriées ne sont pas encore produites par le Ministère des Finances. « Les auditeurs ont identifiés des paiements en faveur d’AFRICOM COMMODITIES Ltd de 4 800 000 000 Fc et 29 295 000 Fc équivalent respectivement en USD 5 172 688 et USD 31 662. Les auditeurs ont obtenus le swift de la transaction de 4,8 milliards de FC qui renseigne un montant de 4 800 000 USD, soit une différence de 372 685 USD non justifiés. Le second montant en CDF a été enregistré dans les livres du partenaire AFRICOM COMMODITIES Ltd pour 30 000 USD, soit une différence non significative de USD 1 652 », ajoute la LICOCO. La LICOCO suggère à Joseph Kabila de demander à la Justice d’ouvrir des actions judiciaires contre les responsables politiques qui ont favorisés la mauvaise gestion du projet Bukanga Lonzo. L’ONG demande également au Parlement de diligenter une mission de contrôle sur la gestion de ce Projet Parc de Bukanga Lonzo et interpeller les autorités politiques et administratives qui ont gérés ce projet. « Le Projet Bukanga Lonzo était un projet à impact positif car il avait comme objectif principal de lutter contre l’insécurité alimentaire des populations se trouvant aux alentours du projet. Avec la mauvaise Gouvernance dans la gestion du projet, cet objectif ne pourra pas être atteint avec les conséquences que cela causeraient sur le développement socio-économique du pays. Des millions de dollars ont été débloqués par le Gouvernement pour concrétiser le projet mais cet argent a été utilisé pour enrichir les gestionnaires du projet et plus particulièrement le partenaire d’AFRICOM COMMODITIES et leurs fournisseurs. Certaines autorités politiques ont bénéficiés financièrement du projet en s’enrichissant illégalement », déplore l’ONG.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top