Liens commerciaux

0

La Majorité présidentielle (MP) a organisé le vendredi 1er décembre, une conférence de presse, question de faire le point sur la situation politique actuelle. Par la bouche de son porte-parole, André-Alain Atundu, la mouvance présidentielle constate avec regret qu’au lieu de tout mettre en œuvre pour mener jusqu’au bout et à bonne fin le processus électoral en cours, dans le but d’accomplir de la meilleure façon l’aspiration profonde du peuple congolais aux élections apaisées, non productrices du chaos, certains politiciens congolais s’ingénient à mettre en place les mécanismes et les recettes de nature à détruire l’économie du pays et la pensée démocratique de la RDC. Elle appelle tous ceux qui partagent en commun la passion du Congo à s’employer pour la réalisation du calendrier électoral publié par la CENI. Orly-Darel NGIAMBUKULU POINT DE PRESSE DE LA MAJORITE PRESIDENTIELLE Mesdames et Messieurs de la Presse, Je vous salue et vous souhaite une cordiale bienvenue à ce point de presse de la Majorité Présidentielle. Le peuple congolais vient de vivre, une fois de plus, une pièce pathétique écrite en toute immoralité politique et jouée dans la lassitude de nos populations, par des personnages sans foi ni loi, qui prétendent pourtant aux plus hautes charges de l’Etat et de la République. Au lieu de tout mettre en œuvre pour mener jusqu’au bout et à bonne fin le processus électoral en cours, dans le but d’accomplir de la meilleure façon l’aspiration profonde du Peuple Congolais aux élections apaisées, non productrice de chaos, et à une pacifique alternance démocratique, ces enfants prodigues de la classe politique congolaise s’ingénient à mettre en place les mécanismes et les recettes pour détruire l’économie du Pays et déstructurer la pensée démocratique de notre Peuple. Au regard du strict respect de la volonté authentique de notre Peuple, telle que consignée dans la Constitution en vigueur, la Majorité Présidentielle appelle tous ses membres et ceux qui partagent la passion du Congo avec Son Autorité Morale, Son Excellence le Président Joseph KABILA KABANGE, à s’employer à lever tout obstacle, de quelle que nature que ce soit, pour la réalisation du calendrier électoral. Seul le choix du Peuple Congolais, à travers des élections crédibles et transparentes, constitue le véritable gage de la paix sociale et de l’amélioration de la situation des populations congolaises. La Majorité Présidentielle déplore et condamne la propension morbide de certains politiques à exploiter de façon malsaine et inappropriée la situation de notre Peuple dans un but mercantiliste. La Majorité Présidentielle est convaincue que l’amour de la Patrie et la dignité du Peuple Congolais constituent un barrage à la fois suffisant et efficace contre ces dérapages démocratiques. Mesdames et Messieurs de la Presse, Les propos du Président de la République Française, tenus avant hier sur France 24 et RFI à propos de conditions de réalisation du processus électoral en République Démocratique du Congo jusqu’à l’élection d’un Président sont conformes à la Constitution de la République et à l’Accord du 31 décembre 2016, fruit de la volonté du Peuple Congolais et du consensus de la classe politique congolaise. La Majorité Présidentielle tient à rappeler à ce propos que tel a toujours été le schéma du Président Joseph KABILA KABANGE en vue de la normalisation du processus démocratique en République Démocratique du Congo. En effet, toutes les parties prenantes, signataires de l’Accord du 31 décembre 2016, ont solennellement et de manière explicite pris l’engagement de respecter intégralement la Constitution en vigueur dans notre Pays dans toutes ses dispositions. En l’occurrence, la Constitution dispose en ses articles 70, 103, 105 que pour les mandats électifs, c’est-à-dire, les Députés aussi bien Nationaux que Provinciaux, les Sénateurs, les Gouverneurs, le Chef de l’Etat, le titulaire ne peut quitter son poste sans avoir préalablement procédé à la passation des pouvoirs avec un successeur dûment élu. Agir autrement, c’est préconiser et consolider la thèse des adeptes d’un régime d’exception et ouvrir la dangereuse voie d’un Pouvoir de fait, défendu ardemment par l’aile radicalisée et putschiste de l’opposition extrémiste. Malgré toutes les pressions externes, la Majorité Présidentielle demande à la classe politique de garder raison pour sauvegarder l’intérêt majeur et essentiel du Peuple Congolais et de la démocratie à savoir la paix et les élections apaisées sur toute l’étendue du territoire national. De ce point de vue, la Majorité Présidentielle note avec satisfaction la grande sagesse de la position de l’Union Africaine. Les lois et les Institutions de la République doivent être scrupuleusement respectées pour l’intérêt bien compris de notre Démocratie et de notre Pays. Nous n’évoquons pas une hypothèse scientifique ou académique, nous, parlons de la réalité des êtres humains dont le sort constitue notre unique préoccupation. Conformément à l’article 64 de la Constitution, le Peuple Congolais est le seul rempart contre toute prétention d’accéder au pouvoir par des moyens non démocratiques par le truchement des théories constitutionnelles hérétiques. Que Dieu protège la République Démocratique du Congo, son Peuple et son Président. Je vous remercie. Fait à Kinshasa, le 1er Décembre 2017 Ambassadeur André-Alain ATUNDU LIONGO, Porte-PArole de la Majorité Présidentielle
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top