Liens commerciaux

0

Le secrétaire exécutif de la fédération du PPRD/Kasaï Central, le député provincial Daniel Mbayi Bakatuyila a réagi au nom de son parti politique aux manifestations que le Rassop et les mouvements citoyens ont organisé le 30 novembre 2017 pour exiger entre autres le départ du président Joseph Kabila. Au cours de la conférence de presse qu’il a animée le samedi 2 novembre 2017 à la permanence du PPRD, Daniel Mbayi a déclaré que les réclamations de l’opposition ne sont qu’une “tentative de violation flagrante de la constitution de la part de ceux qui crient nuit et jour au respect de la constitution”. « Je me demande par quelle magie, les amis de l’opposition veulent obtenir ce qu’ils réclament sans violer la constitution. Il est écrit que le départ du chef de l’État ne l’est qu’à l’issue des élections. Leur revendication est une haute trahison « , a dit le secrétaire exécutif du PPRD/Kasaï Central Daniel Mbayi invite le Rassop à se préparer pour les élections plutôt que de “distraire le peuple”. « La Ceni a rendu public un calendrier électoral. La communauté internationale, auprès de laquelle le Rassop mène un lobbying contre les institutions de la République, a pris acte de ce calendrier et envisage un appui pour la tenue des élections. Je ne peux pas comprendre que le Rassop se mette toujours à chercher des raccourcis pour arriver au pouvoir. Quand le Rassop réclame un calendrier consensuel, il veut de nouvelles négociations pour retarder la tenue des élections. J’invite le Rassop à se préparer s’ils ont le soutien du peuple comme ils prétendent. Ils fuient les élections faute de programme pour la gestion du pays« , a dit Daniel Mbayi. Daniel Mbayi s’est abstenu par ailleurs de commenter la répression des manifestations organisées le 30 novembre dernier par le Rassop et qui avaient secoué notamment la ville de Kananga.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top