Liens commerciaux

Mirage Supersonic Concert live à Los Angeles

0


L’administration Trump a annoncé, ce jeudi 21 décembre 2017, un nouveau régime de sanctions visant les acteurs impliqués dans les abus des droits de l’homme et la corruption dans le monde. L’homme d’affaires Dan Gertler est également sur la liste des personnes sanctionnées.




« Gertler a utilisé son amitié avec le président de la RDC Joseph Kabila pour agir en tant qu’intermédiaire pour la vente d’actifs miniers en RDC (…). En conséquence, entre 2010 et 2012, la RDC aurait perdu plus de 1,36 milliard $ à cause de la sous-évaluation des actifs miniers qui ont été vendus à des sociétés offshore liées à Gertler (…). Gertler a agi pour ou au nom de Kabila, aidant Kabila à organiser des sociétés de crédit-bail offshore », affirme l’Office of Foreign Assets Control (OFAC), organisme de contrôle financier, dépendant du Département du Trésor des États-Unis. L’OFAC est chargé de l’application des sanctions internationales américaines dans le domaine financier.




Tous les actifs aux États-Unis des entités et des personnes sanctionnées sont bloqués. Les États-Unis il est généralement interdit aux personnes d’effectuer des transactions avec elles. De plus amples détails sur ces désignations sont inclus ci-dessous.




Pour rappel, Les Paradise Papers avaient révélés que la société suisse Glencore avait mandaté Dan Gertler pour négocier avec les autorités congolaises les conditions d’obtention des concessions de la société Katanga Mining.




« Début 2009, Glencore a concédé à Dan Gertler un prêt de 45 millions de dollars américains conditionné au succès de ses négociations (…). Après son intervention, Katanga Mining a obtenu une réduction substantielle du pas-de-porte, une somme forfaitaire exigée au moment de l’octroi d’une concession minière, qui est passée de 585 à 140 millions de dollars », expliquait Marc Guéniat, le responsable des enquêtes de l’ONG Public Eye aux confrères du Monde.




Marc Guéniat avait rappelé également qu’en 2013 un rapport réalisé par l’Africa Progress Panel avait évalué à 1,36 milliard de dollars le manque à gagner pour le budget congolais des contrats miniers négociés avec Dan Gertler.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

              Mirage Supersonic Concert live à Los Angeles
 Mirage Supersonic Concert live à Los Angeles

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top