Liens commerciaux

0
L’UDA originelle de Claudel André Lubaya regrette le vote précipité de la loi électorale par la MP, et ce, de façon unilatérale à l’absence de l’Opposition.
Il l’a fait savoir dans une déclaration faite ce mardi 5 décembre 2017 à Kinshasa.
Pour l’élu de Kananga, ce « passage en force » est opéré en violation de la Constitution de la République et règlement intérieur de l’Assemblée nationale, au mépris des règles élémentaires de la pratique parlementaire, en l’absence des députés de l’opposition, d’un minimum de consensus et du débat contradictoire nécessaire pour susciter l’adhésion collective.
Il souligne qu’il s’agit donc d’un « coup d’État constitutionnel » destiné à confisquer le suffrage universel et à exclure plusieurs citoyens de la compétition électorale.
Le député Lubaya Claudel André indique que la loi votée « frauduleusement » à l’Assemblée nationale brise le consensus obtenu à Sun City en 2003 lors du dialogue global et inclusif. Elle aura pour conséquence la réinstauration, en RDC de la dictature du parti unique.
Tirant les conséquences de cette situation, l’UDA Originelle en appelle de toute urgence comme en janvier 2015, à la convergence des forces politiques et sociales sur cette question essentielle a la survie de notre démocratie pour empêcher la mouvance présidentielle de progresser dans sa forfaiture.
Rappelons que l’Assemblée nationale a adopté, ce lundi 4 décembre 2017, le projet de loi modifiant et complétant la loi n° 06/006 du 9 mars 2006 portant organisation des élections présidentielle, législatives, provinciales, urbaines et locales.
Clement Muamba
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top