Liens commerciaux

0

Pour la deuxième année consécutive, la RDC est le pays le plus touché par le déplacement interne suite aux conflits. C’est une méga crise. L’échelle des personnes fuyant la violence en RDC est au-dessus des limites, dépassant la Syrie, le Yémen et l’Irak”, a dit Ulrika Blom, Directrice de pays de Norwegian Refugee Council en RDC. D’après un rapport publié le mardi dernier par le Centre de surveillance des déplacements internes (IDMC), nulle part ailleurs autant de personnes ont été forcées à fuir au cours des six premiers mois de cette année qu’en RDC. Plus de 1,7 million de personnes ont fui leur maison cette année jusqu’à présent à cause de l’insécurité, selon les Nations Unies – une moyenne de plus de 5 500 personnes par jour. Cela porte le nombre total de personnes déplacées à plus de 4 millions en RDC. Les provinces de deux Kivus, les Kasaïs et le Tanganyika sont actuellement l’épicentre de la violence dans le pays. “Ce que nous avons vu de première main dans la province du Tanganyika est au-delà de l’horreur. La semaine dernière, nous avons trouvé une église abritant plus de 80 personnes qui avaient fui les attaques en septembre 2017— des familles entassées et piégées dans une misère absolue. Les enfants dorment sur un sol humide, finement couvert de sacs de sucre vides. Quatre personnes sont mortes depuis l’arrivée de cette communauté, incluant deux enfants », a déploré Blom.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top