Liens commerciaux

0
Au lieu de marcher le 31 décembre 2017 « pour libérer l'avenir du Congo », comme le demandent les laïcs catholiques, l’Évêque du Diocèse de Butembo-Beni encourage ses fidèles à « rendre grâce au Seigneur pour l'année 2017 qui touche à sa fin et pour 2018 qui se profile à l'horizon ».





Dans un communiqué pastoral aux fidèles de son diocèse, Sikuli Paluku Melchisedech souhaite « que tout se passe dans la discrétion, sans tapages ou autres manifestations extraordinaires ».

Mais également  « au lieu des réveillons bruyants ou des soirées mondaines, il est recommandé, là où le contexte le permet, de passer des veillées de nouvel an dans la prière, notamment celles de louange et d'adoration ou à défaut d'organiser une brève prière vespérale en l'occurrence une veillée biblique ».



Avant lui, l’église catholique du Kasaï Central s’était dite non concernée par cette marche.

L’évêque Monseigneur Marcel Madila (photo) a déclaré que « la marche prévue ce 31 décembre 2017 ne concerne pas l'église catholique au Kasaï Central ».

Dans un message transmis le 29 décembre au nouveau gouverneur du Kasaï Central, Denis Kambayi, l'archevêque affirme notamment que « la manifestation programmée par les laïcs n'est pas une initiative de la CENCO, ni d'une institution reconnue par l'église ».


Par Barick Bwematelwa
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top