Liens commerciaux

0
Le Président du Mouvement du Peuple Congolais pour la République, MPCR, a, lors d’un entretien avec 7SUR7.CD jeudi 30 novembre, condamné avec la dernière énergie la violation de libertés et droits de congolais par le pouvoir en place en réprimant les manifestations publiques.


« Les congolaises et congolais ont vu des effigies hier au rond point Kimpwanza, à Ndjili, Pascal, à l’entrée du boulevard Kimbuta…la police était en train d’emmener des jeunes désœuvrés que nous appelons faussement kulunas parce que leurs parents sont privés de travail, sont privés de leurs salaires, et qu’est-ce nous remarquons aujourd’hui, dans des jeeps de la police, nous avons des banderoles, des calicots inscrits pour le compte d’un parti politique, il est grave aujourd’hui d’être en connivence avec des kulunas et des enfants perdus et demain quand ils vont reprendre leur travail et commencer à les tuer comme vous en avez l’habitude », a déclaré Jean-Claude Mvuemba.



Ce cadre du Rassemblement de forces politiques et sociales acquises au changement, a également salué la bravoure de congolais qui ont bravé la police sud-africaine pour aller jusqu’à Pretoria pour exiger le départ de Kabila.


« nous l’avons commencé, et maintenant nous irons jusqu’au bout, d’autres actions vont être programmées », a indiqué le Président du MPCR.



Jean-Claude Mvuemba a par ailleurs fustigé les arrestations arbitraires des membres du Rassemblement dont Fayulu et Kabundu, ainsi que des plusieurs militants parmi lesquels des jeunes de son parti dont le Président et Vice-président de la ligue de jeunes du MPCR portés disparus.
Jeff Kaleb Hobiang

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top