Liens commerciaux

0


C’est un appel de soutien très offensif que l’ancien gouverneur du Katanga apporte à la marche du 31 décembre qu’organise l’église catholique. Dans un message publié ce mercredi, Moise Katumbi appelle les Congolais à se mobiliser massivement.

« Ce 31 décembre 2017, il nous appartient de prendre notre destin en main ! Réclamons haut et fort cet avenir meilleur en répondant massivement à l’appel du Comité Laïc de Coordination de l’Eglise catholique », écrit l’opposant qui vit toujours en exil depuis plus d’un an.

Moise Katumbi explique qu’il y a un an, le 31 décembre 2016, l’opposition acceptait de laisser une chance au régime afin d’éviter le chaos. « Depuis la signature de l’accord de la Saint-Sylvestre, la majorité n’a respecté aucune des mesures prévues. Bien au contraire, ces prédateurs qui forment ce régime sombrent chaque jour un peu plus dans la corruption, les basses manœuvres, la répression, la violence et les crimes », accuse celui qui est censé bénéficier des mesures de décrispation définies dans le compromis politique de la Cenco.

Un an après, le compte n’y est donc pas. Alors pour Moise Katumbi, « Nous avons donc le devoir constitutionnel et moral de faire obstacle à ce régime dictatorial. J’appelle tous les Congolais à se mobiliser pour exiger, avec force, mais toujours pacifiquement, la paix, la liberté et la démocratie. J’appelle tous les Congolais à marcher pour réclamer l’application de l’accord de la Saint-Sylvestre et que de vraies élections puissent être organisées dans le pays. La marche à suivre pour y parvenir est claire ; elle a été tracée par l’accord de la Saint-Sylvestre », explique l’opposant.

Candidat à la présidentielle, Moise Katumbi qui s’est vu refusé à plusieurs reprise le retour au pays, dénonce le régime de Joseph Kabila, « sans parole, sans respect », pour ne pas répondre aux exigences des instances internationales ayant sommé le gouvernement à faciliter ce come-back. Mais ce retour est pour bientôt, assure-t-il. En attendant, Moise Katumbi le martèle, « Il est temps de se mettre ensemble, il est temps de retrouver notre dignité ».

Par CAS-INFO
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top