Liens commerciaux

0
L’Internet et l’envoi et réception des SMS ont été suspendus « pour des raisons de sécurité d’État mais surtout pour préserver des vies humaines », a dit à TOP CONGO FM, le ministre des postes, télécommunications et nouvelles technologies de l’information.

« Ceux qui ont organisé la marche ont dans leurs rangs des personnes à qui on a donné des armes pour tirer contre des civils, massacrer des chrétiens et imputer cela au gouvernement de la république », affirme Emery Okundji (photo)

« Nous avons l’obligation constitutionnelle te protéger des vies humaines et cela est conforme aux prescriptions de l’article 46 de la loi cadre sur les télécommunications ».


Hier dans l’opposition au président  Kabila, le ministre avait en 2015 critiqué, sur Twitter, https://mobile.twitter.com/emeryokundji/status/560134491260612609?ref_src=twcamp%5Eshare%7Ctwsrc%5Eios%7Ctwgr%5Eother cette mesure de suspension de l’Internet.


« En 2015, je fustigeais la décision tout simplement parce que j’étais opposant et que je ne connaissais pas l’esprit et la lettre de la loi ».

Aujourd’hui, « en tant que chef du secteur qui lis tous les jours les règles qui le régissent » le ministre dit « mieux comprendre ce qu’il faut faire et que ce que j’avais fait hier était une erreur ».

Emery Okundji dit réaffirmer le fait que « manifester est un droit donné à tous les congolais mais maintenir l’ordre est une obligation du gouvernement ».

Par Eric M. Ambago
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top