Liens commerciaux

0

Les États-Unis d’Amérique invitent le gouvernement congolais à ouvrir une enquête sur l’attaque le jeudi dernier d’une base de la Monusco à Semuliki dans le territoire de Beni (Nord-Kivu) qui a coûté la vie à au moins quinze Casques Bleus. « Nous appelons le gouvernement de la RDC à enquêter sur cette attaque et à faire en sorte que les auteurs de telles attaques soient rapidement traduits en justice », a dit ce samedi 9 décembre 2017 Heather Nauert, porte-parole du département d’État américain. A l’instar du secrétaire général de l’ONU, António Guterres et de son représentant spécial en RDC Maman Sidkou qui ont tous les deux condamné cette nouvelle attaque contre les soldats de la mission onusienne en RDC, Washington a également tenu à exprimer son indignation. «Les États-Unis réaffirment que les soldats de la paix ne sont pas des cibles et que ces attaques délibérées contre eux sont inacceptables », a ajouté Heather Nauert dans sa déclaration. Il s’agit de la deuxième attaque sanglante en l’espace de deux mois contre la base de la Monusco dans la province du Nord-Kivu.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top