Liens commerciaux

0

Dans un communiqué publié mercredi 27 décembre, l’armée ougandaise ((Uganda People’s Defence Force, UPDF) dit se réserver un droit de poursuite en cas de tentative d’attaque des ADF (Allied Democratic Forces) sur le territoire ougandais. Pour l’Ouganda la problématique des ADF est devenue un défi international. « L’attaque récente des forces de maintien de la paix de l’ONU contre les Casques bleus de la MONUSCO Tanzaniens est également révélatrice des activités des ADF non seulement en Ouganda et en RDC mais aussi en direction de la communauté internationale. Par conséquent, la population dans les zones touchées, la région et les partenaires internationaux seront mobilisés pour arrêter ces activités terroristes une fois pour toutes », dit un communiqué signé par le Général Richard Karemire, porte-parole de l’armée ougandaise. L’UPDF annonce également que les rebelles ADF qui ont aux opérations militaires aériennes menées le 22 décembre errent dans différents endroits du Nord-Kivu et sont traqués par les FARDC. « Nous réaffirmons que l’UPDF n’a ni déployé de troupes d’infanterie en RDC ni subi de pertes. Ces opérations restent à mener dans les limites de la loi et en pleine connaissance et bénédiction du gouvernement de la RDC », a-t-il ajouté.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top