Liens commerciaux

0

A quelques jours du 31 décembre, l’appel à la marche pacifique des fidèles catholiques connait l’adhésion de nombreux partis et regroupements politiques, spécialement de l’opposition. L’Alternance pour la République (AR), plateforme de soutien à la candidature de Moïse Katumbi à l’élection présidentielle a, au cours d’une matinée politique organisée hier jeudi 28 décembre, approuvé l’appel à marcher du Comité laïc de coordination. Son Secrétaire exécutif, Jean Bertrand Ewanga Iwoka, appelle les cadres et militants à descendre dans la rue ce dimanche 31 décembre. Tout en prenant soins de leur demander de ne pas se munir de leurs drapeaux, car tous marcheront sous le label chrétiens catholiques. "Nous sommes des croyants. L’église catholique a joué un rôle incontournable pour ramener la paix dans notre pays. Imaginez-vous ce qui serait arrivé le 19 décembre 2016. L’Eglise veut qu’on respecte les engagements. Et puisque l’église cherche le bonheur de notre peuple, nous ne pouvons que l’accompagner. Mais sans la violence, sans piller quelqu’un, sans insulter les policiers..." a insisté Jean Bertrand Ewanga devant les medias. Après la brève communication du Secrétaire exécutif de l’AR, un message de Moïse Katumbi, dans lequel le gouverneur honoraire de l’ex-Katanga demande aux Congolais de "prendre leur destin en main" a été lu à l’assistance. C’est un appel de soutien assez offensif que Katumbi apporte à la marche du 31 décembre qu’organise l’église catholique. Depuis Bruxelles où l’homme vit, il appelle les Rd-Congolais à se mobiliser massivement. "Ce 31 décembre 2017, il nous appartient de prendre notre destin en main ! Réclamons haut et fort cet avenir meilleur en répondant massivement à l’appel du Comité laïc de Coordination de l’Eglise catholique", écrit l’emblématique opposant. Moïse Katumbi explique qu’il y a un an, le 31 décembre 2016, l’Opposition avait accepté de négocier avec la Majorité pour éviter une situation de chaos au pays. "Depuis la signature de l’Accord de la Saint-Sylvestre, la Majorité n’a respecté aucune des mesures prévues...", fait-il remarquer. Et puisqu’il en est ainsi, déclare Moïse Katumbi, "nous avons donc le devoir constitutionnel et moral de faire obstacle à ce régime. J’appelle tous les Congolais à se mobiliser pour exiger, avec force, mais toujours pacifiquement, la paix, la liberté et la démocratie. J’appelle tous les Congolais à marcher pour réclamer l’application de l’Accord de la Saint-Sylvestre et que de vraies élections puissent être organisées dans le pays. La marche à suivre pour y parvenir est claire ; elle a été tracée par l’Accord de la Saint-Sylvestre", explique-t-il. On rappelle que pour le Comité laïc de coordination de l’église catholique, cette marche est organisée dans le but de "libérer l’avenir et faire du pays une terre de paix, de dignité, d’hospitalité et de progrès pour tous".
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top