Liens commerciaux

0
Denis Sassou Nguesso et Joseph Kabila ont félicité João Lourenço « pour la sagesse avec laquelle il conduit son pays depuis son élection », affirme le communiqué officiel de la tripartite tenue à Brazzaville samedi 9 décembre.

Le successeur de Do Santos mène «une politique de rupture» depuis qu’il a pris le pouvoir en Angola. Il s’est notamment attaqué aux intérêts de l’épouse de l’opposant Sindika Dokolo.

« On savait João Lourenço pas très en bons termes avec Isabel Dos Santos, mais on pensait que José Eduardo dos Santos, le père d’Isabel, avait suffisamment « bétonné », si vous me passez l’expression, le pouvoir autour d’elle pour qu’elle soit protégée. Donc effectivement, la décision de la limoger et de la remplacer, qui plus est par une personne qu’elle-même avait limogée quelques mois plus tôt, est vraiment une indication que João Lourenço a décidé de reprendre les rênes du secteur pétrolier. Ce qui veut dire certainement qu’il a des appuis au sein du MPLA [Mouvement populaire de libération de l’Angola]. Il était d’ailleurs plutôt le candidat du MPLA, imposé par le MPLA José Eduardo dos Santos, qui avait d’autres vues pour sa propre succession. Donc João Lourenço doit se sentir les coudées assez franches pour pouvoir comme ça s’attaquer directement au clan Dos Santos, expliquait le chercheur suisse Didier Péclard sur RFI.

actualite.cd
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top