Liens commerciaux

0
En effet, le président du Sénat, Léon Kengo Wa Dondo, avait adressé une lettre à Kabila, pour demander à ce dernier de venir s'expliquer sur les contours de la nouvelle loi électorale contestée. Ce que l' illégal et l' illégitime président de la République a fait. Kabila avait ainsi fait le déplacement du Sénat, où il a rencontré Kengo. Le président du Sénat a laissé entendre à certains sénateurs proches de lui, que le geste que Kabila a posé de venir au Sénat, était louable. Pendant leurs entretiens, expliquait Kengo, le président de la République hors mandat constitutionnel, lui a indiqué l' importance de faire passer la loi décriée pour ne pas raviver la crise constatée déjà entre le gouvernement et l' Assemblée nationale; entre l' Assemblée nationale et le Sénat. D' où cette nécessité d' éteindre le feu, avant qu'il ne consume tout. "C'est en véritable félin que j'ai levé cette option de faire passer cette loi directement à la PAJ, où les amendements peuvent être apportés dans le calme. Moi je suis un félin, pas politiciens comme vous, qui criez à tout bout du champ", a rapporté Kengo; avant de préciser :"c'est même le souhait et proposition que m' a fait le président de la République". Kabila tenait tellement, que Kengo lui qui rendu la perche.

C-News
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top