Liens commerciaux

0

‘’Kokolo partira, Kokolo reviendra’’, ce sont là les mots de Daniel Mukoko Samba, l’actuel DG de la Société Commerciale des Transports et Ports –SCTP-. Il l’a dit samedi dernier en marge du retour, une fois de plus, du navire ITB Kokolo de son trajet favori : Kinshasa-Kisangani via Mbandaka. Ce bateau rénové a, en effet, accosté samedi 23 décembre 2017 à 12 heures, heure de Kinshasa, au port fluvial de la SCTP, ex-Onatra. L’ambiance y était totale tant pour les autorités de cette société que pour les passagers. Sous une forte surveillance des gardes de la SCTP, plus de 270 passagers et plus de 1500 tonnes de marchandises à bords notamment, du riz, haricots, vivres frais et autres, ont été transportés de Kisangani, en passant par Mbandaka, jusqu’à Kinshasa. Selon les passagers, l’ITB Kokolo a fait au moins 15 jours de Kisangani à Kinshasa. Visiblement, ce navire est de retour au devant de la scène pour apporter, par ces temps durs, sa pierre à l’édification de l’économie congolaise. ” Nous avons bien voyagé. Coup de chapeau aux autorités congolaises, en général, et au DG Mukoko Samba, en particulier, pour le renouvellement des activités sans relâche du bateau ITB Kokolo, un éléphant blanc de jadis qui navigue à présent sur le fleuve Congo sans peur ‘’, a laissé entendre le président de commerçants, M. Paschat Mikengo. Et de poursuivre : ‘’nous demandons aux autorités de pérenniser les activités de ce bateau pour relier les provinces afin d’approvisionner la capitale congolaise. Ainsi, accroître son impact sur l’économie nationale. Sur ce, nous sollicitons la réduction du coût de billets, soit 80$ au lieu de plus de 100$ pour les places ordinaires et 580 USD en classe de luxe. Mais, aussi, augmenter les barges afin de faciliter à tout commerçant d’embarquer ses marchandises. Car, nous avons laissé des dépôts pleins à Kisangani’’. Vers plus De Kisangani à Kinshasa, ITB KOKOLO a, pendant deux semaines, parcouru une distance de 1.734 Km sur le fleuve Congo en passant notamment, par la ville de Mbandaka. Pour Daniel Mukoko Samba, le DG de la SCTP, l’arrivée de ce bateau est un grand moment. D’ailleurs, ça sera, révèle-t-il, bientôt un moment de routine. Car, ajoute-t-il, on va ajouter un deuxième ou un troisième bateau à la dimension d’ITB KOKOLO au cours de l’année 2018. ‘’Kokolo partira, Kokolo reviendra. Je peux déjà vous assurer qu’il repart dans la 2ème quinzaine de Janvier 2018. Dans un élan de régularité du trafic, nous allons ajouter un 2ème, un 3ème et un 4ème Bateau au courant de l’année 2018. Déjà avec le tonnage à la montée, on couvrait 67% des toutes les charges d’exploitation liées à cet aller – retour. Donc, avec le cargo à la descente, nous sommes rentrés dans les coûts avec une petite marge qui nous permet de préfinancer une partie des charges du prochain voyage’’, a rassuré le Directeur Général de la SCTP, Daniel Mukoko Samba. Face à la problématique des barges en plus pour que plus de marchandises soient embarquées dans l’ITB Kokolo, le DG de la SCTP n’est pas resté aphone. «Quand vous faites un convoi mixte marchandises – passagers, vous avez le temps de chargement et de déchargement à différents escales dans des ports qui ne sont souvent pas bien équipés pour que la manutention se fasse rapidement. Ce sont des aspects que nous allons améliorer. Si nous avions plusieurs barges disponibles, cela aurait pu être plus facile pour que le chargement se fasse avant même l’arrivée du bateau et que le déchargement reste se faire après le départ du bateau. Mais, dans le temps, nous allons régler ce problème », a-t-il précisé. Photo Il sied de souligner qu’au cours de cette ambiance totale d’accostage de ce grand bateau, l’homme le plus heureux était le premier capitaine, Dominique Esele qui a été applaudi à cause de son accostage. Il a exprimé toute sa joie pour avoir effectué un bon voyage sur une distance de plus de 1.700 Km. Il a en a profité, pour présenter ses civilités au DG Daniel Mukoko. «J’ai fait quinze jours. Je n’ai pas eu de difficultés sauf quelques grandes pluies. Il faut avouer que le retour de ce bateau rassure une série de trafics réguliers de son entreprise sur le fleuve Congo. Ainsi, le souci majeur, pour le Président de la République Joseph Kabila qui l’avait inauguré, est de profiter de l’opportunité qu’offre la reprise du trafic fluvial avec la mise à flot du bateau Kokolo. Et, les opérateurs économiques doivent ressentir l’assainissement du climat des affaires notamment, par la lutte contre certaines tracasseries’’, dixit Dominique Esele. Zoom Pour rappel, le bateau rénové ITB Kokolo comprend 9 chambres froides, 2 suites familiales et des cabines de luxes et ordinaires, un restaurant de luxe et un bar avec des chaines de télévisions câblées. Ce bateau est resté immobilisé depuis 1997. Il reprend le trafic sur le fleuve Congo. Il est capable de faire Kinshasa-Kisangani dans les conditions normales d’exploitation au moins 14 jours à la montée et 10 jours à la descente.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top