Liens commerciaux

0
L’Association des femmes chinoises au Congo (AFCC) a remis hier des dons aux personnes vivant avec handicap. La cérémonie s’est déroulée ce mercredi 10 janvier dans l’enceinte de la paroisse Sainte Anne, dans la commune de la Gombe.

La délégation des femmes chinoises a jugé judicieux de soulager tant soit peu, les maux que rencontrent cette catégorie de la population, avec des denrées alimentaires, des matériels de bureau et des médicaments.
Dans son mot de circonstance, la présidente de l’AFCC, Mme Rosine Zhong,a circonscrit le but de cette visite : "À présent, nos activités sont concentrées sur des dons et des gestes de charité aux nécessiteux ; ainsi que sur des échanges culturels entre la Chine et la RDC. Le Congo est votre pays, mais c’est aussi notre deuxième patrie que nous aimons beaucoup".
"Nous n’en sommes pas à notre première collaboration. On espère que cette collaboration va s’améliorer ! Nous sommes de cœur avec vous !", a lâché la présidente de l’AFCC.

SATISFECIT DES BENEFICIAIRES
Cette visite entre dans le cadre de la vision de l’Association des femmes chinoises au Congo. Ce regroupùent tâche, en fait, de rapprocher les peuples congolais et chinois, consolidant ainsi les liens traditionnels d’amitié et de fraternité qu’entretiennent la République démocratique du Congo et la République populaire de Chine.
En sa qualité d’aumônier des personnes vivant avec handicap au sein de sa paroisse, le curé de Sainte Anne, l’abbé Hubert Katawa, a réceptionné avec joie ce don des mains de la présidente de l’AFCC. Dans cette euphorie, le prélat n’a pas pu calmer ses émotions. Il a salué le geste posé par l’Association des femmes chinoises au Congo et s’est dit "très heureux de collaborer avec ce regroupement. "C’est vraiment l’expression de la vraie fraternité, la fraternité sans frontière", a lâché l’abbé curé.

CREATION
Créée depuis 2015, l’AFCC travaille pour atteindre plusieurs objectifs, notamment le patriotisme, l’unité, l’autonomie et le développement.Dans sa vision de rapprocher les peuples congolais et chinois, l’AFCC travaille avec des associations congolaises.
"L’initiative n’est pas du gouvernement chinois. Il s’agit plutôt de l’association qui regroupe les deux peuples qui acceptent de vivre ensemble dans un même territoire qu’est la République démocratique du Congo", a précisé Rosine Zhong.
"Pour preuve, la communauté chinoise de la RDC partage les mêmes conditions de vie que le peuple congolais : les Chinois vivent dans des villages, mangent tout ce que les Congolais mangent. Ils aiment les Congolais et veulent partager avec eux tout ce dont ils disposent", commente in membre de la délégation.
Fyfy Solange TANGAMU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top