Liens commerciaux

0
Dans un discours lundi 8 janvier 2018 devant les diplomates accrédités au Vatican, le Pape François a demandé à la Communauté internationale de prendre en compte les souffrances des peuples des pays africains dont la RDC.

Parmi les causes des souffrances, le Pape a évoqué la prolifération des groupes armés et l’exploitation abusive des ressources.

“Que la communauté internationale n’oublie pas non plus les souffrances de nombreuses parties du continent africain, spécialement au Sud-Soudan, en République Démocratique du Congo, en Somalie, au Nigéria et en République Centrafricaine, où le droit à la vie est menacé par l’exploitation abusive des ressources, par le terrorisme, par la prolifération de groupes armés et par des conflits persistants. Il ne suffit pas de s’indigner face à tant de violence. Il faut plutôt que chacun, dans son domaine propre, œuvre activement pour éradiquer les causes de la misère et pour construire des ponts de fraternité, condition fondamentale d’un développement humain authentique”, a dit le souverain au corps diplomatique accrédité près du Saint Siège.

En novembre dernier, le Pape avait déjà consacré un temps de prière pour la RDC et le Soudan du Sud en la basilique Saint-Pierre de Rome.

« Quelle hypocrisie de nier les massacres de femmes et d’enfants ! Là, la guerre montre son visage le plus horrible! (…). Ce soir, par la prière, nous voulons jeter des semences de paix dans la terre du Soudan du Sud et de la République démocratique du Congo, et en toute terre blessée par la guerre », avait-il dit dans sa courte homélie.

Patrick Maki
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top