Liens commerciaux

0
2018 est une année électorale en RDC. La Majorité présidentielle comprend parfaitement bien l’enjeu. La victoire au prochain scrutin nécessite des stratégies à mettre en place pour de nouvelles orientations en vue des actions claires et cohérentes avant de se lancer dans la bataille. C’est maintenant qu’il faille s’y mettre. C’est pour cette raison que le secrétaire général de cette plate-forme au pouvoir a commencé à faire la ronde des états-majors des partis politiques membres de la MP.

Aubin Minaku a été tour à tour hier mercredi, aux sièges de l’Eveil pour la Conscience et le Travail (ECT), au Parti démocrate chrétien (PDC), au Congrès national congolais (CNC), à l’Alliance pour le Renouveau du Congo (ARC), au Parti pour l’action (P.A) et l’Avenir du Congo (ACO) pour sensibiliser ses membres. Cela en prévision d’une grande rencontre avec l’autorité morale prévue, sauf changement de dernière minute, ce week-end.
Le message a été clair partout où Aubin Minaku est passé. Le vœu du secrétaire général de la MP est de voir tous les partis membres de cette plate-forme, se focaliser sur la tenue des élections prévues en décembre prochain. Aussi, a-t-il salué la dénomination du parti "L’Eveil pour la conscience et le travail" (ECT). Selon lui : "Votre hymne garde une place de choix à Dieu. Il nous faut en RDC un éveil de conscience collective et individuelle. On ne se développe que par le travail…".
Cependant, Aubin Minaku n’a pas manqué de rappeler que "quelle que soit la méthode d’expression du peuple, tout va se passer par les élections prévues le 23 décembre 2018". A l’entendre, chaque parti politique de la MP est appelée à définir sa stratégie électorale pour que la centrale électorale de la MP soit une structure d’appui.
Par ailleurs, le numéro 1 de la MP a commencé sa ronde le mardi 23 janvier au siège de l’Alliance des forces démocratiques du Congo (AFDC) de Bahati Lukwebo. Au cours de cette descente sur le terrain, A Minaku a reconnu la force de cette formation politique, qui est le deuxième parti de la MP, après le PPRD, en termes d’élus au niveau de l’Assemblée nationale.
Se confiant à la presse au terme de cet entretien avec le comité directeur de l’AFDC, Le Sg de la MP déclare : "Je suis entrain d’exécuter une instruction de l’autorité morale de la MP parce que le processus électoral est irréversible. La CENI a déjà sa loi électorale. Chaque regroupement politique, chaque parti politique doit s’organiser dès maintenant pour gagner partout. Il en est de même pour la MP. C’est le moment d’asseoir la cohésion au sein de la Majorité afin que nos actions sur le plan électoral soient réellement cohérentes étant donné que nous savons que nous allons gagner à tous les échelons " Mathy Musau
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top