Liens commerciaux

0
La Belgique a pris acte de l’annonce par les autorités congolaises de mesures concernant l’agence de développement belge Enabel et la maison Schengen à Kinshasa. Dans un communiqué publié ce jeudi, le ministère belge des affaires étrangères rappelle l’importance du dialogue et la nécessité d’aller vers les élections crédibles. « A l’instar de ses partenaires régionaux, européens et internationaux, la Belgique souhaite avant tout que les besoins et les droits fondamentaux de la population soient pris en compte et que l’on aille vers des élections crédibles », dit le communiqué. La RDC envisage de fermer dans un “bref délai” la Maison Schengen, à Kinshasa, en signe de représailles à la réaffectation par le gouvernement belge de son aide humanitaire à la RDC aux organisations non gouvernementales. La Belgique regrette que son agence ne puisse pas apporter son aide en faveur de la population congolaise principalement dans les secteurs de l’agriculture, de la santé publique et de l’enseignement. « La Belgique rappelle qu’à travers ses décisions, visites et présence sur place, elle veille avant tout à soutenir la population congolaise. C’est tout le sens de sa décision du 10 janvier 2018 qui vise à réorienter un quart des moyens disponibles de la coopération gouvernementale vers l’aide humanitaire et la coopération avec les organisations de la société civile congolaise, les universités et les institutions scientifiques », ajoute le communiqué.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top