Liens commerciaux

0

La grosse pluie qui s’est abattue la nuit de mercredi à jeudi 4 janvier à Kinshasa a fait au moins 37 morts et des dégâts matériels importants, selon les autorités provinciales. Les communes les plus touchées sont Limete, Bandalungwa, Ngaliema et Selembao. " Il y a eu non seulement des inondations, mais aussi des éboulements de terre, l’écroulement de quelques maisons et des débordements de rivière ", a déclaré jeudi à l’AFP le ministre provincial des Affaires sociales, Dominique Weloli. Il a fait état de "deux ou trois enfants" noyés dans la commune de Bandalungwa. Les pluies ont principalement frappé les communes de Ngaliema (13 morts) et Selembao (9 morts), selon le ministre provincial. Quelques petits enfants du quartier Musoso à Limete poussaient encore des cris de détresse jeudi dans la mi-journée, selon les reporters de Radio Okapi. Eux et leurs parents ont fui leurs habitations sous eaux et se sont réfugiés sous une véranda de fortune. Ils étaient tous traumatisés par la mort de papa Max, 73 ans, victime de l’écroulement du mur de sa maison. Sa fille, Bébête, éplorée, décrit les circonstances du drame : "Nous avons été alertés par les voisins, lorsqu’il a commencé à pleuvoir. Papa s’est dit : ’Je vais aller voir’. Dès qu’il est sorti, l’eau est entrée dans notre maison avec une pression inouïe. J’ai réveillé ma mère. D’un coup, je me suis souvenue que papa était sorti. Nous avons commencé à le chercher. A un moment, j’ai senti que j’avais piétiné son bras. Je l’ai soulevé, malheureusement j’ai senti qu’il était inerte. J’ai appelé les jeunes du quartier et nous l’avons conduit à l’hôpital. Et quand on est arrivé là, on a constaté qu’il était déjà mort !" De l’autre côté du Boulevard Lumumba, le quartier Dilandos est complètement inonde. Pas de circulation. Les habitants sont cloitrés chez eux, plusieurs appareils électroménagers endommagés. A Kingabwa, un mur mitoyen s’est écroulé sur une habitation, tuant sur le coup un homme et sa femme enceinte. Leur fille de 26 ans, s’en est sortie avec une blessure à la jambe. A Bandalungwa aussi, cinq personnes ont péri sous les eaux de pluie. Il s’agit des enfants d’une même famille, qui sont morts noyés sur l’avenue Biboanga, quartier Makelele. Leur maison a été inondée pendant ils dormaient, selon des témoins.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top