Liens commerciaux

Mirage Supersonic Concert live à Los Angeles

0

La Majorité présidentielle n’a pas attendu longtemps pour répondre au Cardinal Laurent Monsengwo. L’autorité diocésaine de Kinshasa, dans un communiqué publié le mardi 2 février, avait accusé les forces de sécurité rd-congolaises de barbarie, lors des opérations de maintien de l’ordre public durant la marche du 31 décembre organisée par le Comité laïc de Coordination de l’Eglise catholique. " Nous ne pouvons que dénoncer, condamner et stigmatiser les agissements de nos prétendus vaillants hommes en uniforme qui traduisent malheureusement, et ni plus ni moins, la barbarie", avait déclaré le Cardinal Laurent Monsengwo, concluant qu’"il est temps que les médiocres dégagent...". Dans un communiqué daté d’hier jeudi 4 janvier, signé par son porte-parole André-Alain Atundu, la Majorité présidentielle dénonce de la façon la plus énergique "les qualifications injustes, injurieuses et blessantes utilisées par le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya envers les dirigeants démocratiquement élus et les forces de la défense dont le patriotisme n’est plus à démontrer." Le Bureau politique de la Majorité présidentielle invite toutes les églises et religions, tous les hommes de bonne volonté et acteurs politiques, toutes tendances confondues, à oeuvrer pour la tenue en décembre 2018 d’élections apaisées et non productives de chaos, conformément au calendrier publié par la CENI suite à l’Accord politique et Inclusif du 31 décembre 2016. Lire, ci-dessous, le communiqué du Bureau politique de la Majorité présidentielle. COMMUNIQUE DU BUREAU POLITIQUE DE LA MAJORITE PRESIDENTIELLE A l’occasion de la journée du 04 janvier 2018, dédiée aux Martyrs de l’Indépendance, sur Instruction de l’Autorité Morale, le Secrétaire Général de la Majorité Présidentielle, l’Honorable Aubin MINAKU, a présidé ce jour, une réunion du Bureau Politique pour évaluer la situation politique du moment, à la suite de la marche organisée le 31 décembre 2017 par le comité dit des Laïcs Catholiques, contesté par certains Evêques de la CENCO et à la lumière des déclarations de certains Responsables de l’Eglise Catholique. A ce propos, le Bureau Politique de la Majorité Présidentielle, dénonce de la façon la plus énergique les qualifications injustes, injurieuses et blessantes utilisées par le Cardinal Laurent MONSENGWO PASINYA, avec un accent de Président de la Conférence Nationale Souveraine et du Haut Conseil de la République, Parlement de Transition envers les Dirigeants Démocratiquement élus et les Forces de la Défense dont le patriotisme n’est plus à démontrer. En tout état de cause, le Bureau Politique tient à porter à la particulière attention de l’opinion tant nationale qu’internationale qu’il contient en son sein un grand nombre de Catholiques pratiquants et engagés qui ne se reconnaissent ni dans cette initiative hautement politique ni dans les propos de certains Evêques. Le Bureau de la Majorité Présidentielle invite toutes les églises et religions, tous les hommes de bonne volonté et acteurs politiques, toutes tendances confondues, à œuvrer pour la tenue en décembre 2018 d’élections apaisées et non productives de chaos, conformément au calendrier publié par la CENI suite à l’Accord Politique et Inclusif du 31 décembre 2016 ; et ce, sous la haute responsabilité du Président Joseph KABILA KABANGE, Garant de la Nation et du bon fonctionnement de la Démocratie dans notre pays. Le Bureau Politique de la Majorité Présidentielle demande à la justice de poursuivre, conformément à sa mission, tous les Auteurs des actes attentatoires à la liberté et à la Démocratie à l’occasion de la marche du 31 décembre 2017. Enfin, le Bureau Politique de la Majorité Présidentielle demande à tous ses membres et à ceux qui partagent la passion du Congo de se mobiliser et de dénoncer sans complexe tout complot ourdi contre la Démocratie pour renverser les Institutions de la République et prendre le pouvoir par ce biais non démocratique. Le Bureau Politique de la Majorité Présidentielle exhorte tous les fils égarés et radicalisés à suivre la voix intérieure de leur conscience républicaine et de se préparer aux élections de décembre 2018. Fait à Kinshasa, le 04 janvier 2018 Pour le Bureau de la Majorité Présidentielle Ambassadeur André-Alain ATUNDU LIONGO Porte-Parole
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

              Mirage Supersonic Concert live à Los Angeles
 Mirage Supersonic Concert live à Los Angeles

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top