Liens commerciaux

0

Le gouvernement Congolais se dit satisfait des mesures d’encadrement mises en place par les forces de l’ordre et de sécurité lors de la marche des fidèles catholiques le 31 décembre. Selon le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, la Police Nationale Congolaise a observé la “ rigueur et de fermeté” dans la gestion de la manifestation conformément à l’esprit de droit international humanitaire.

“Le gouvernement félicite les forces de l’ordre et de sécurité sur l’ensemble du territoire national d’avoir respecté le mot d’ordre de rigueur, de fermeté en conformité au droit international humanitaire dans la gestion des ces événements. Le gouvernement note également avec satisfaction le sens de responsabilité du peuple congolais qui a perdu cette crédulité sur laquelle les agitateurs comptaient pour déstabiliser notre pays au mieux d’intérêt qui sont loin d’être notre car le rapport de la Police nous signale que sur la cinquantaine de diocèses de l’Église catholique que compte la République démocratique du Congo, seul deux diocèse de Kinshasa et Kamina ont répondu à l’appel à la provocation de désordre lancé par les membres du clergé extrémiste dissimulé derrière le fameux comité de lacs de coordination . Dans le détail, l’archidiocèse de Kinshasa une dizaine de paroisses sur 132 et dans l’archidiocèse de Kamina une seule paroisse sur plusieurs dizaines ont répondu à cet appel”, a déclaré Lambert Mende.

Cinq personnes ont été tuées le dimanche 31 décembre dernier lors de la marche des fidèles catholiques et 77 autres interpellées en RDC, a rapporté mardi la Police Nationale Congolaise (PNC).

Christine Tshibuyi
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top