Liens commerciaux

0
C’est sur ses comptes twitter et Facebook que l’ancien premier ministre Rwandais s’est exprimé. Dans un court message, Faustin Twagiramungu appelle les Congolais à « suivre » la voie tracée par de Patrice Emery Lumumba.

« Nous allons commencer une nouvelle lutte, une lutte sublime qui va mener notre pays à la paix, à la prospérité et à la grandeur », écrit-il en repérant à l’intention des Congolais un extrait du discours du héros de l’indépendance congolaise.

Et l’opposant Rwandais d’encourager le peuple congolais de ne pas baisser les bras dans la lutte qu’il mène face au pouvoir en place. « Ne cédez pas, suivez Son Éminence le Cardinal Monsengwo », recommande l’homme d’État rwandais.



Il termine son immixtion dans la crise politique de son géant voisin par un autre extrait de l’ancien Premier ministre congolais et rappelle :

« Lumumba disait le 30 juin 1960, ‘qui oubliera, enfin, les fusillades où périrent tant de nos frères, ou les cachots où furent brutalement jetés ceux qui ne voulaient pas se soumettre à un régime d’injustice ?’ », se souvient-il non sans faire un clin d’œil au désormais célèbre slogan lancé par l’Archevêque de Kinshasa. « Plus jamais ça. La RDC est au peuple Congolais. Que les médiocres dégagent ».

Premier ministre du premier gouvernement post génocide en 1994, Twagiramungu est considéré comme l’opposant le plus redoutable au régime de Kigali. Notamment en raison de l’élection de 2003 remportée par l’actuel président Paul Kagamé, alors que plusieurs experts l’avaient considéré comme le véritable vainqueur du scrutin. En s’intéressant à la crise politique en RDC, le président du Rwandan Dream Initiative (RDI) verrait en tout cas d’un bon œil une alternance politique chez le géant voisin qui pourrait avoir, qui sait, des répercutions dans son propre pays.



Par CAS-INFO
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top